28 Février 2018

Centrafrique: Onze ex-Seleka condamnés aux travaux forcés à perpétuité

Travaux forcés à perpétuité, c'est le verdict du tribunal de Bangui à l'encontre de onze ex-Seleka, sur les douze présents devant la barre, qui comparaissaient à la session criminelle. Quatre chefs d'accusation ont été retenus contre eux sur les cinq d'origine. C'est la première fois que des ex-Seleka sont jugés devant les tribunaux depuis le début de la crise.

Leur arrestation date du 12 juillet 2016. A l'époque, Abdoulaye Hissène, ancien ministre sous Michel Djotodia et responsable du FPRC, une branche de l'ex-Seleka, décide de quitter Bangui avec cinq pick-up et un véritable arsenal de guerre avant d'être arrêté à 150 km de la capitale. Lui a réussi à fuir, certains de ses complices, non.

Ce sont eux qui ont été condamnés pour association de malfaiteurs, de détention d'armes de guerre, d'atteinte à la sécurité intérieure de l'Etat et de rébellion.

« Dura lex sed lex », « La loi est dure, mais c'est la loi ». C'est par ces mots que le procureur Tambo a débuté son réquisitoire de près d'une heure. Une image pour montrer que la justice centrafricaine est de retour après des années de crises et qu'il n'y a plus de place pour l'impunité.

Dans la même veine, la Cour pénale spéciale, juridiction hybride composée de magistrats centrafricains et internationaux, devrait être effective dans les mois à venir et sera chargée d'enquêter sur les crimes de guerre et contre l'humanité.

Des crimes, dont Ahmad Tidjani, l'un des co-accusés de ce jour et le général anti-balakas, Andilo, condamné lui aussi aux travaux forcés à perpétuité il y a un mois, pourraient avoir à rendre compte.

Centrafrique

Le faux passeport diplomatique de Boris Becker

Poursuivi par la justice britannique, le champion de tennis Boris Becker a invoqué la semaine dernière… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.