1 Mars 2018

Afrique du Sud: Expropriations foncières au pays - Pas de compensation en vue

Le Parlement a voté à une large majorité une dépossession des terres aux Blancs au profit de la majorité noire.

Les députés sud-africains ont voté mardi par 241 voix contre 83 en faveur de la motion visant à ouvrir le processus de modification de la Constitution du pays permettant l'expropriation sans compensation aux Blancs.

Défendue par Julius Malema, leader de Economic Freedom Fighters (EFF), parti d'opposition radical marxiste, ladite motion a largement été soutenue par le Congrès national africain (ANC) au pouvoir qui détient la majorité des députés, mais rejetée par les formations politiques Alliance démocratique, du Freedom Front Plus, Cope et le Parti chrétien-démocrate africain qui ont estimé que cette réforme met sérieusement en danger l'économie nationale. Une commission parlementaire a d'ores et déjà été constituée pour réviser l'article 25 de la loi fondamentale du pays autorisant les expropriations.

Selon Julius Malema, «le temps de la réconciliation est fini. L'heure de la justice a sonné. Nous ne cherchons pas la vengeance (...) Nous devons nous assurer que nous restaurons la dignité de notre peuple sans indemniser les criminels qui ont volé notre terre».

Le leader de Economic Freedom Fighters qui a fait de la question de l'expropriation foncière son cheval de bataille, a invité les siens à «s'emparer des terres». D'après des statistiques, la minorité blanche détient aujourd'hui 73% des terres contre 85% à la fin de l'apartheid.

Pour Julius Malema, bien que la redistribution des terres se soit souvent soldée par un échec la rétrocession des terres à la majorité noire n'est que justice.

Présidant la semaine dernière le dernier congrès de l'ANC, Cyril Ramaphosa a promis une réforme agraire visant à «panser les plaies du passé et à accélérer la redistribution de la terre aux Sud-Africains noirs». «Nous gérerons ce problème (...) d'une manière qui ne portera pas atteinte à l'économie.

Nous n'autoriserons pas des interventions s'apparentant à du vol (...) nous ne ferons pas les erreurs que les autres ont commises», a promis le nouveau président sud-africain.

Afrique du Sud

Coopération internationale - L'Afrique du Sud en prospection

Le ministre de l'Economie a reçu une délégation sud-africaine désirant investir dans… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.