1 Mars 2018

Nigeria: Une «déclaration d'Abuja» pour tenter de sauver le lac Tchad

La conférence pour le lac Tchad s'est achevée le 28 février à Abuja, au Nigeria. Le président-hôte Muhammadu Buhari et les chefs d'États de la commission du bassin du lac Tchad étaient réunis pour l'occasion. Ces trois jours de débats entre chercheurs, ingénieurs et responsables politiques s'achèvent par la signature de la déclaration d'Abuja censée incarner une feuille de route pour la suite.

Le mot d'ordre de la fin de la conférence d'Abuja est : « passer à l'action ». Les élites politiques au chevet du lac Tchad ont réaffirmé leur volonté de concrétiser un plan de sauvetage. « Il est temps de franchir le cap des intentions », a martelé le président tchadien Idriss Déby.

Même discours du côté du chef d'État nigérien Mahamadou Issoufou. Pour lui, la dégradation « irréversible » des lieux ne laisse d'autre choix que de mettre en oeuvre le projet Transaqua, qu'il juge « certes ambitieux mais indispensable à la survie de la planète ».

Impact écologique et soutien financier

Le projet Transaqua se retrouve au centre de la déclaration d'Abuja signée ce 28 février. Les dirigeants des pays de la commission du bassin du lac Tchad s'y engagent à réaliser le projet de transfert des eaux inter-bassins. La Banque africaine de développement est appelée quant à elle à mettre en place un fond de 50 milliards de dollars.

Le fait est que rien de concret n'a été amorcé. Un manque de données à été signalé. Des études complémentaires devront être réalisées au préalable concernant l'impact environnemental d'un tel projet. Ces trois jours de conférence débouchent en somme sur une nouvelle déclaration d'intention.

Nigeria

Réunion du Conseil de médiation et de sécurité à Abuja

Léné Dimban, l'ambassadeur du Togo auprès de la Cedeao a présidé mercredi à… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.