4 Mars 2018

Mali: A Gao, couvre-feu et contrôle des armes pour calmer les tensions

Au Mali, pour calmer les tensions intercommunautaires qui secouent la ville de Gao, le gouverneur a décidé, vendredi 2 mars, de mettre en place un couvre-feu de 20h à 6h du matin pour une semaine. Il a aussi annoncé l'interdiction de circuler avec des armes à feu. Des dispositions qui commencent à être respectées.

Dans la nuit de vendredi à samedi, le couvre-feu n'était plutôt pas respecté dans la ville de Gao. Ce samedi nuit, dans l'ensemble, le message est passé même si des témoins ont vu une poignée d'habitants déambuler, ou devant leur concession. En tout cas, pas de circulation de véhicules privés, pas de manifestations nocturnes.

Des patrouilles sont organisées par l'armée malienne et les forces internationales. Le gouverneur de région, qui espère que ce couvre-feu d'une semaine contribuera à ramener le calme, a pris une seconde décision officielle : l'interdiction de circuler dans la ville de Gao en possession de tout type d'armes à feu.

Ne sont pas concernées par cette mesure les forces armées maliennes, les forces internationales, Barkhane et les casques bleus de l'ONU, ainsi que les forces du MOC, le Mécanisme opérationnel de coordination, au sein duquel on retrouve des éléments des groupes armés impliqués dans le processus de paix.

Interrogé par RFI, le chef coutumier songhaï de Gao, Moussa Soumah Maiga, estime que ces mesures permettront d'apaiser les tensions entre les communautés.

Oui, pour ces mesures, mais si on veut régler en profondeur le problème, il faut arrêter et traduire devant la justice les auteurs de meurtres et d'assassinats, affirme de son côté Ould Mataly, un leader de la communauté arabe.

Mali

Election présidentielle - Kante Djebou Ndiaye première femme candidate

Les candidatures se bousculent pour la présidentielle malienne du 29 juillet prochain. Une vingtaine de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.