4 Mars 2018

Burkina Faso: L'ONU solidaire du peuple burkinabè

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu, le samedi 3 mars 2018 au palais de Kosyam, le représentant spécial du Secrétaire général de l'Organisation des Nations unies en Afrique de l'Ouest et au Sahel, Mohamed Ibn Chambas.

Au lendemain des attaques terroristes qui ont visé l'Etat-major général des armées et l'ambassade de France au Burkina Faso le vendredi 2 mars 2018, le Secrétaire de l'Organisation des Nations unies a dépêché un émissaire au chevet du peuple burkinabè. Mohamed Ibn Chambas s'est rendu au palais présidentiel où il a échangé, dans l'après-midi du samedi 3 mars 2018, avec le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Dans une déclaration faite à la presse, à l'issue de l'entretien, l'émissaire onusien a exprimé la compassion et la solidarité des Nations unies à l'Etat du Burkina Faso. « C'est avec une vive émotion que nous avons suivi le déroulement des évènements d'hier (NDLR : vendredi 2 mars 2018).

Je suis venu m'entretenir avec le président Roch Marc Christian Kaboré et l'assurer de la solidarité des Nations unies dans cette terrible épreuve », a-t-il déclaré dès l'entame de son propos.

Le Secrétaire général par sa voix, a-t-il poursuivi, condamne ces attaques meurtrières qui ont endeuillé, de nouveau, le pays. « L'ensemble de la région et la communauté internationale partagent la même indignation. Il n'y a aucun motif, aucune justification possible pour une telle lâcheté criminelle », a condamné Ibn Chambas.

Dans son adresse, il a eu une pensée pieuse à l'endroit des familles des victimes des soldats tombés sur le champ de bataille.

« Je témoigne ma compassion aux familles en ces circonstances douloureuses et les informe que les autorités ont promis de tout mettre en œuvre pour que ces crimes ne restent pas impunis », a dit le représentant du patron de l'ONU.

Il a également rendu un hommage aux forces de défense et de sécurité et salué leur professionnalisme constaté lors des opérations. « Pendant les attaques, les FDS ont fait preuve d'une réactivité et d'un professionnalisme qui ont permis de maîtriser rapidement la situation.

Aussi sont-ils engagés depuis des mois dans les opérations périlleuses au nord du pays ainsi que sur les théâtres des opérations de la Mission intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA). Honneur à vous ! », a loué l'envoyé spécial de l'ONU.

Se félicitant des efforts consentis par la nation burkinabè pour surmonter les obstacles auxquels le pays est confronté, le Ghanéen a réaffirmé la disponibilité de son institution à accompagner l'Etat dans son combat contre le terrorisme.

Mais, de son avis, il faut d'ores et déjà que les forces vives, dans un sursaut salvateur, fassent bloc autour des FSD afin de surmonter cette terrible épreuve et ne pas donner raison aux barbares.

Car, selon Mohamed Ibn Chambas, les grandes actions judiciaires en cours ne pourront connaître un aboutissement que dans un climat de sérénité. « Rien ne doit perturber le cours de la justice », a-t-il conclu.

Burkina Faso

Internet et démocratie - Les web activistes célèbrent leur grand-messe à Ouaga

A Ouagadougou, les acteurs de changement se rencontrent pour «faciliter la jonction entre les mouvements virtuels… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.