4 Mars 2018

Burkina Faso: Attaques terroristes du 2 mars - Le gouvernement au chevet des blessés

A la suite de l'attaque terroriste perpétrée le vendredi 2 mars 2018 à Ouagadougou, le gouvernement s'est rendu dans plusieurs sites de la capitale pour s'enquérir des nouvelles des blessés et leur apporter un réconfort.

A la suite des attentats terroristes du vendredi 2 mars 2018, des ministres ont visité deux sites d'accueil de blessés : le stade Issoufou-Joseph-Conombo (ancien stade municipal) et le camp Guillaume-Ouédraogo.

Selon le médecin colonel-major Amado Kafando, trois blessés ont été transférés à l'hôpital de Tingandogo (Blaise Compaoré) et trois au camp Sangoulé-Lamizana à Gounghin.

« A l'hôpital Yalgado-Ouédraogo, ce matin, cinq blessés ont été enregistrés et au niveau de la caserne de gendarmerie camp Paspanga, il y avait six blessés», a-t-il déclaré devant la presse nationale et internationale.

La situation, selon le médecin colonel-major, est « susceptible d'évoluer, peut-être qu'il y a des blessés dans d'autres formations sanitaires que nous n'avons pas pu recenser ».

Au stade municipal, le Colonel Arthur Jean Idriss Diasso, directeur de la Communication et de la presse du ministère de la Défense, a fait cas d'une dizaine de blessés sur place. «Nous avons reçu une dizaine de blessés, mais il y a huit qui sont partis sur d'autres sites.

Nous avons ici présentement deux blessés. Nous nous efforçons de respecter les victimes parce que c'est un domaine sensible», a-t-il déclaré.

La délégation ministérielle était composée des ministres en charge de la sécurité, Clément Sawadogo ; de la défense nationale, Jean Claude Bouda ; de l'administration territoriale et de la décentralisation, Siméon Sawadogo; du ministre d'Etat auprès de la Présidence du Faso, Simon Compaoré et du ministre en charge du commerce, Harouna Kaboré.

Le bilan provisoire dressé par le ministre de la Sécurité, Clément Sawadogo, dans la soirée, fait état de huit morts parmi les éléments des forces de défense et de sécurité et huit assaillants abattus.

Burkina Faso

Internet et démocratie - Les web activistes célèbrent leur grand-messe à Ouaga

A Ouagadougou, les acteurs de changement se rencontrent pour «faciliter la jonction entre les mouvements virtuels… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.