5 Mars 2018

Nigeria: Italie - Début du procès des compagnies Eni et Shell, accusées de corruption

Le procès très attendu des compagnies pétrolières Eni et Shell s'ouvre ce lundi 5 mars matin à Milan. La justice les soupçonne d'avoir versé des pots-de-vins pour se voir attribuer un contrat concernant un bloc offshore au Nigeria.

L'affaire porte le nom d'OPL-245, comme la concession pétrolière offshore au coeur du scandale présumé, une des plus prometteuses d'Afrique avec ses réserves estimées à neuf milliards de barils de brut.

Hors-norme, comme le procès qui s'ouvre ce lundi à Milan. Dans le box des accusés, le PDG d'Eni Claudio Descalzi, et le directeur des explorations de Shell Malcolm Brinded. Fait marquant, les deux sociétés, leaders dans l'industrie, comparaissent en tant que personnes morales.

La justice italienne les soupçonne d'avoir versé plus d'un milliard de dollars pour se voir attribuer le fameux bloc. Une somme dont la grande partie serait allée à Dan Etete, un ancien ministre du Pétrole sous le régime de Sani Abacha dont la société aurait servi pour réceptionner le cash.

Ce protagoniste a déjà été condamné au Nigeria dans le cadre des efforts anti-corruption de l'actuel président Buhari. Il comparaît à nouveau ce lundi à Milan.

L'enjeu du procès sera de savoir si, et à quel moment, Shell et Eni ont su que les millions de dollars de la transaction destinés aux caisses de l'Etat nigérian sont allés nourrir la corruption de responsables locaux.

Des échanges d'emails exhumés par l'ONG britannique Global Witness semblent l'accréditer. Mais les deux majors pétrolières ont toujours nié tout fait de corruption.

Nigeria

Le chef de l'ONU condamne une attaque meurtrière dans l'Etat de Borno

Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a condamné une attaque… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.