5 Mars 2018

Ile Maurice: Chef de l'État et limousines

L'affaire Platinum Card est non sans rappeler l'affaire de la facture à Rs 522 400 (13 060 euros) de Biribin Limousines. Souvenez-vous. Le 14 juin dernier, lors de la Private Notice Question, le leader de l'opposition Xavier- Luc Duval a brandi cette facture datée du 31 décembre 2016 et adressée à l'ambassade de Maurice à Paris.

Biribin Limousines, entreprise de location de berlines avec chauffeur, réclame ses Rs 522 400 pour avoir véhiculé des membres du Planet Earth Institute (PEI) dont la présidente de la République Ameenah Gurib-Fakim, dans deux voitures, une Mercedes notamment, à Rome, du 14 au 19 décembre 2016. Dans notre édition du 15 juin, Ameenah Gurib- Fakim a fait valoir qu'elle a assisté à une réunion du conseil d'administration du PEI qui s'est tenue à Londres en décembre 2016 et, par la même occasion, à une mission officielle à l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture à Rome. «Toute la mission, dont les dépenses de transport, a été prise en charge conjointement par le Planet Earth Institute et la Bill and Melinda Gates Foundation », a-t-elle alors ajouté.

Restaurant et hôtel

À ce moment-là, notre question à la présidente de la République pour savoir si la facture a déjà été réglée est restée sans réponse. Ni Biribin Limousines qui a, alors plaidé le «devoir de discrétion que ses chauffeurs et elle ont en ce qui concerne leurs clients» ni le PEI, que nous avons sollicités, ne l'ont confirmé.

Hier, un préposé officiel au ministère des Affaires étrangères de même qu'une ancienne haute personnalité de l'ambassade de Maurice à Paris ont tous deux déclaré que les Rs 522 400 n'ont pas été réglées par ces deux autorités mauriciennes. Par contre, toujours aucune confirmation à ce stade si le PEI l'a fait.

Des documents en notre possession démontrant les dépenses encourues par la présidente avec la carte Platinum, il ressort que durant son séjour à Rome en décembre 2016, elle a utilisé cette carte de crédit à quatre reprises. Une fois, le 17 décembre 2016 pour payer la facture au restaurant Da Ottavio à Rome.

Trois fois le 18 décembre 2016. D'abord, pour régler l'hôtel de luxe de la chaîne Roberto Naldi à Rome, puis, pour des achats à La Rinascente, un grand magasin de l'habillement et d'équipements de maison et pour finir, pour des achats à Altariva, boutique spécialisée en chaussures et autres produits en cuir, située en plein coeur de la capitale italienne.

Ile Maurice

Le Budget National de Maurice pour 2018/19 annonce des réformes tant attendues pour le secteur du Global Business

Le Budget National de Maurice pour 2018/19 annonce des réformes tant attendues pour le secteur du Global Business Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.