5 Mars 2018

Afrique: Aduana Stars, dernier espoir ghanéen

Aduana Stars - ES Sétif n'est pas une confrontation anodine. Un face-à-face Ghana - Algérie, deux places fortes du football africain constitue toujours un « must », même si les clubs ghanéens n'ont plus brillé depuis longtemps dans les compétitions interclubs et que les Sétifiens, il y a quatre ans, avaient remporté le titre de champion d'Afrique.

Fondé en 1985, Aduana Stars est un club de la ville de Dormaa Ahendro, située à la frontière ivoirienne, au sud du pays. Il s'est distingué en étant sacré champion national pour la première fois en 2010, avant un deuxième sacre la saison passée.

En 2011, pour sa première aventure en Ligue des champions, le club avait été sorti, dès le tour préliminaire, par le WAC de Casablanca.

Le palmarès des deux adversaires est donc largement en faveur des Algériens qui ont surtout une longue expérience des joutes continentales au plus haut niveau.

Autre handicap des Ghanéens, le championnat national n'a pas repris et ils sont à court de compétition même s'ils ont disputé le tour préliminaire qui les a vus s'imposer de justesse devant les Libyens d'Al Tahaddy.

Pourtant l'incertitude reste la règle. Aduana Stars porte désormais seules les couleurs de son pays sur la scène africaine après l'élimination de l'Ashanti Kotoko dans la Coupe de la Confédération Total ce qui confère une responsabilité véritablement nationale aux gars de Dormaa.

La fédération lui a octroyé une aide exceptionnelle de 30.000 dollars pour bien préparer la rencontre de mercredi. Les joueurs sont conscients de l'enjeu. « C'est le dernier tour avant la phase de groupes et c'est très important pour nous », dit, par exemple, le gardien Joseph Addo.

« Nous savons ce que nous devons faire et nous nous sommes préparés pour cela. Le pays nous soutient, donc nous ne pouvons pas nous permettre un échec ». L'attaquant Derrick Sasraku ne dit pas autre chose. "Un match comme celui-ci, il faut le " tuer "dès l'aller, surtout quand on joue chez soi ».

L'entraîneur Abubacar Yussif ne veut pas tomber dans l'optimisme auquel tend toujours le public. « L'équipe sait que plus la compétition progresse, plus elle devient difficile.

Le défi qui nous attend contre Sétif n'est pas simple. On a beau avoir pensé à tout, avoir noté les plus et les moins du premier tour, on sait que chaque match possède sa propre vérité et une part d'inattendu. A nous d'être sur nos gardes et de profiter de toutes les occasions pour marquer ».

Afrique

Mondial 2018 - Le Maroc bute sur Cristiano Ronaldo

Le Portugal, qui n’a pas dominé le Maroc, a remporté son premier match du Mondial 2018 à… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Confederation of African Football. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.