6 Mars 2018

Congo-Brazzaville: Bassin du Congo - Risque d'assèchement des eaux de l'Oubangui

À en croire la Commission internationale du bassin Congo-Oubangui-Sangha (Cicos), l'onde du sahel descend dans la partie nord de l'Oubangui. La conjonction de plusieurs facteurs majeurs peut mettre, chacun séparément, à mal notre mode de vie : « Il y a de moins en moins de précipitations, ce qui entraîne moins de ruissellement d'eau ».

Selon une enquête des experts de la Cicos, au sud de Lubumbashi dans le Katanga (Rdc), le bassin est également pris en étau. D'après les indicateurs, on enregistre que très peu de précipitations. Pour toute une année, on note que deux à trois mois de pluie. Au Katanga, le débit de Mfira a considérablement baissé. Face à cela, la Cicos joue le rôle d'autorité du bassin du Congo. Elle mène actuellement une réflexion en vue d'élaborer des moyens, des outils de suivi de cette ressource pour connaître son comportement.

De l'avis des experts, la Cuvette centrale joue un rôle important au plan mondial. Si toute cette zone s'assèche, le gaz carbonique à plus de 90% va s'évaporer. C'est un véritable danger. Il faudra donc des quantités d'eau suffisantes pour garantir le maintien de cet écosystème. La maîtrise des impacts des aménagements hydrauliques en amont est un objectif de la Cicos.

Un programme de surveillance de l'environnement durable (Amsed), rappelons-le, avait été mis en place pour permettre à la Cicos d'obtenir les données. Son rôle consistait à appuyer la Cicos dans l'utilisation de ces technologies spatiales de suivi des ressources en eau afin d'en améliorer leur gestion.

Le bassin versant du fleuve Congo est le premier d'Afrique et le deuxième du monde. Sa superficie est de 3 822 000 km2, les affluents principaux sont l'Oubangui, la Sangha et le Kasaï. Ses activités sont l'amélioration de la navigation intérieure, le deuxième accord additif assigné à la Cicos est le volet de la gestion intégrée des ressources en eau. Entre autres projets en préparation : la connaissance de la ressource (avec l'Organisation météorologique mondiale) ; la gestion des ressources halieutiques (avec la Fao) et les outils d'aide à la décision.

Rappelons que les quatre Etats fondateurs de la Cicos sont le Cameroun, la RCA, le Congo et la RDC. A eux se sont ajoutés le Gabon et l'Angola.

Congo-Brazzaville

Objectifs de développement durable - L'Afrique du nord enregistre les meilleurs résultats du continent

La sous-région a été classée en tête des quatre autres du continent, selon un rapport… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.