6 Mars 2018

Cameroun: Place au travail

Après l'euphorie qui a suivi leur nomination le 2 mars 2018, les nouveaux membres du gouvernement et ceux qui changent de portefeuille n'auront pas à observer longtemps avant de passer à l'action.

Au lendemain de leur installation, point n'est besoin de rappeler l'urgence des problèmes à résoudre, au moment où le « septennat des Grandes Réalisations » du chef de l'Etat tire à sa fin.

A l'heure du bilan, il faudra bien rendre compte au peuple souverain de ce qui a été fait au cours des dernières années.

Dans cette perspective, les nouveaux ministres, ceux qui ont été mutés ainsi que ceux qui ont été maintenus à leurs postes respectifs, tous investis de la confiance présidentielle, doivent mouiller le maillot pour boucler les projets, faire avancer les réformes en cours et lancer de nouveaux chantiers là où c'est prévu.

Les projecteurs sont incontestablement braqués sur le tout nouveau ministère de la Décentralisation et du Développement local qui cristallise manifestement toutes les attentions.

Dans son rôle pionnier, le premier chef de ce département ministériel doit trouver la meilleure formule pour donner un coup d'accélérateur au processus de décentralisation en brisant les multiples résistances bien connues.

En tout cas, les populations à la base jugeront l'efficacité de son action à l'aune de la capacité de leurs communes à résoudre leurs problèmes quotidiens, sans plus attendre une quelconque décision qui devrait être prise par le pouvoir central.

Au ministère de l'Administration territoriale, le défi le plus visible est sans doute le maintien de l'ordre public dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest en proie à de fortes secousses au plan socio-politique.

Ici, il faut réussir avec tact à restaurer l'autorité de l'Etat et à préserver l'indivisibilité du Cameroun, en mettant à contribution tous les moyens régaliens qui existent.

Au ministère de l'Eau et de l'Energie, deux sujets de préoccupation dominent. La mise en service des barrages hydroélectriques en construction pour augmenter sans délai l'offre énergétique aux entreprises et préparer l'entrée du pays dans l'ère industrielle. Pour y parvenir, il faut au préalable régler le problème des lignes de transport.

Deuxième challenge, opérer l'absorption harmonieuse de la CDE par CAMWATER au plus tard en fin avril, afin que les consommateurs, en milieu urbain et périurbain, ressentent les bienfaits de la reconfiguration du secteur public de la production, du transport et de la distribution de l'eau potable après la fin de la concession et la reprise en main de cette activité sensible par l'Etat.

Dans le domaine des enseignements secondaires, la poursuite normale des activités et l'organisation sans anicroches des examens et concours relevant de ce ministère pour l'année scolaire 2017/2018 est le pari le plus immédiat à tenir.

Au plan économique et financier, la voie est déjà tracée et il faudra veiller à ce que les engagements pris dans le cadre du Programme triennal conclu en 2017 avec le FMI soient respectés et que les décaissements attendus suivent. Les deux ministères directement concernés par cette activité devront travailler en parfaite coordination.

Le résultat escompté étant la réduction des déficits, la relance de la croissance pour la rendre plus forte, plus résiliente, plus durable et plus inclusive afin de maintenir le Cameroun sur la trajectoire de l'émergence. Ces objectifs ne seront pas atteints sans une diversification plus poussée de l'économie et une amélioration du climat des affaires pour doper l'investissement privé.

Les agents publics fondent par ailleurs beaucoup d'espoir dans l'arrivée d'un nouveau patron à la tête du MINFOPRA. Ici, il faut donner corps au projet d'amélioration de la gestion informatisée des carrières et du fichier solde en fusionnant les deux logiciels en cours.

Cameroun

Tonnerre-Canon - Un derby au parfum d'antan

La rencontre de la 21e journée de MTN Elite Two a tourné à l'avantage des Kalara boys jeudi dernier… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.