7 Mars 2018

Ile Maurice: Attentat à la pudeur - Désaccord sur l'admissibilité de la déposition en bengali de l'accusé

Une déposition écrite dans une langue étrangère par un interprète qui n'est pas officiellement enregistré est-elle admissible en Cour ? Non, selon l'avocate de la défense. En revanche, le Parquet n'y voit aucune objection. Estimant que le procès intenté au Bangladais Arman Mohammad Mullah pour attentat à la pudeur devait se poursuivre.

«On a eu une confirmation de la High Commission du Bangladesh qu'elle dispose d'un interprète non officiel», a indiqué en cour intermédiaire, ce mercredi 7 mars, Me Dzedhaan Bhatoo, du State Law Office. L'interprète en question est un dénommé Mohammad Nazmul Bashar.

«Je maintiens mon objection quant à la production de la version des faits de mon client», a rétorqué Me Poonum Sookun. Elle avait précédemment fait ressortir que l'enquête a été mal menée, étant donné que c'est l'interprète Mohammad Nazmul Bashar qui a écrit et pris le statement de son client, au lieu de la police.

«Personne ne peut savoir ce que contient ce dossier»

«C'est la police qui devait écrire la déposition et l'interprète devait tout simplement agir en tant que traducteur entre la police et l'accusé. Dans ce cas présent, c'est le contraire», a souligné Me Sookun. Et d'ajouter que la déposition a été écrite dans une langue étrangère, en l'occurrence le bengali. «Personne ne peut savoir ce que contient ce dossier.» Les débats auront eu lieu le 16 mai.

C'est une affaire qui remonte à 2011, à Riche-Terre. Il est reproché au Bangladais, alors âgé de 34 ans, d'avoir commis un acte indécent sur une fillette de 9 ans. Ce Printing Machine Operator aurait récidivé le 19 janvier 2014, obligeant la fille à regarder un film à caractère pornographique sur son téléphone portable.

Initialement, il faisait l'objet de deux accusations de causing a child to be sexually abused by him. Accusations toutefois modifiées en attentat à la pudeur. L'habitant de Riche-Terre a plaidé non coupable.

Ile Maurice

Le Budget National de Maurice pour 2018/19 annonce des réformes tant attendues pour le secteur du Global Business

Le Budget National de Maurice pour 2018/19 annonce des réformes tant attendues pour le secteur du Global Business Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.