7 Mars 2018

Congo-Brazzaville: Festivités du 8 mars - Le port du pagne immortalise l'événement

Photo: Banque mondiale/Dominic Chavez
De jeunes ouvrières fabriquent des chemises à Accra, au Ghana (archives).

En prélude à la célébration de la Journée internationale de la femme, le 8 mars, les femmes se précipitent dans les boutiques de pagnes pour se procurer l'uniforme de l'effigie de la femme symbolisant leur fête

Au marché Poto-Poto, par exemple, quelques-unes rencontrées sur le lieu d'achat par le journal Les Dépêches de Brazzaville ont indiqué que la journée internationale de la femme est une particularité que les institutions ont dédiée aux femmes en guise de reconnaissance à leurs réalisations.

Le port de l'uniforme à toutes les femmes, explique Viviane Samba, permet d'immortaliser l'évènement. Le pagne n'est pas une priorité certes, mais il permet aussi de marquer la journée, a-t-elle rappelé.

Viviane Samba a, par ailleurs, souligné que la commémoration de cette journée permet également d'éveiller la conscience des femmes à travers les différentes activités organisées. « Les femmes ont une particularité qui fait d'elles des mères capables de répandre l'amour, la paix, et de donner l'éducation à toute une nation », avant d'ajouter : « Au niveau international, la journée est célébrée sur le thème : « L'heure est venue : les activités rurales et urbaines transforment la vie des femmes ».

Pour Micheline Longangué, vendeuse au marché de Poto-Poto, la Journée internationale de la femme est l'occasion de dresser le bilan des progrès réalisés. Elle doit faire l'objet des discussions entre les leaders des groupes et associations sur des communications bien précises.

La commémoration de cette journée ne doit pas seulement s'arrêter qu'au port des pagnes et aux divertissements dans les débits de boisson, elle doit aussi susciter les débats sur les questions qui touchent la femme. « En ce jour de fête où la femme est honorée, le pagne ne doit pas être leur préoccupation pour s'exhiber dans tous les lieux publics », a rappelé Viviane Longangué.

Pendant cette journée les femmes s'exprimeront sur des questions d'égalité entre les sexes et sur leurs droits. La rencontre doit être un moment de réflexion, d'échange et de partage d'expériences. A cet effet, la femme doit dépasser son entendement en projetant l'avenir, et regarder les opportunités qui l'attendent, a-t-elle dit.

Notons qu'au niveau national, la 43e édition est célébrée sur le thème : « L'implication du mouvement de la femme congolaise dans la lutte pour l'autosuffisance alimentaire » à Pointe-Noire. Les sous-thèmes sont notamment : "l'importance du mouvement coopératif féminin"; "les violences faites aux femmes et leurs conséquences sur le développement économique"; "l'autonomisation de la femme" et bien d'autres.

En savoir plus

Célébration de la journée de la femme au MEF

Les femmes du ministère de l'Economie, des Finances et du Plan célèbrent jeudi la Journée… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.