7 Mars 2018

Congo-Kinshasa: Affaire Jean Pierre Bemba - Le verdict sera connu ce jeudi

Photo: CPI
L'ancien vice-président de la RDC, Jean-Pierre Bemba, lors de l'ouverture de son procès pour subordination de témoins le 29 septembre 2015 à la CPI

La Cour pénale internationale rend ce 8 mars son jugement en appel contre l'ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, condamné à un an de prison et 300.000 euros en mars 2017 pour subornation de témoins dans le cadre de son procès pour crimes de guerre.

Lentement mais sûrement, l'on tend vers le dénouement du procès Jean Pierre Bemba qui aura tenu en haleine de nombreux congolais. Le premier acte se joue déjà ce 8 mars à la Haye avec le jugement en appel contre l'ancien vice-président congolais. Le verdict attendu concerne l'affaire de subornation des témoins pour laquelle Jean Pierre Bemba a été condamné à un an de prison et au paiement de 300.000 euros en mars 2017. Cette affaire, qui se présente comme un appendice à celle principale liée aux crimes commis en Centrafrique entre 2002 et 2003 par les rebelles du MLC qu'il dirigeait, risque d'enfoncer davantage l'ex-challenger de Joseph Kabila à la présidentielle de 2006 si les preuves de sa culpabilité sont établies.

Jean Pierre Bemba, pour rappel, avait été reconnu coupable d'avoir corrompu quatorze témoins, présenté de fausses preuves et sollicité la déclaration de faux témoignages. L'ex-chef de guerre, ses avocats Aimé Kilolo et Jean-Jacques Mangenda, ainsi que le député MLC Fidèle Babala, et le témoin de la défense, Narcisse Arido, auraient, d'après l'accusation, tenté de soudoyer des témoins en échange des faux témoignages devant la Cour. Les co-accusés du leader du MLC avaient alors écopé de peines allant de six mois à deux ans et demi de prison et une amende de 30.000 euros. Pour sa part, la défense avait contesté cette sentence estimant que Bemba et compagnie avaient été condamnés, au premier degré, sur la base de constatations factuelles non étayées par des preuves. C'est donc ce 8 mars que la Cour basée à La Haye prononcera ses jugements en rapport avec les appels à l'encontre du verdict et des peines infligées aux incriminés au premier degré.

Pour ce qui est de l'affaire liée aux crimes commis en Centrafrique, Jean-Pierre Bemba avait interjeté appel en 2016 de sa première condamnation à 18 ans de prison pour crimes de guerre, dénonçant des « vices de forme » et évoquant notamment l'arrestation de son avocat durant le procès. En janvier, sa défense avait accusé les juges en audience publique de « manque d'impartialité ». Un dossier toujours en attente de dénouement.

En savoir plus

CPI - Le jugement en appel de l'affaire JP Bemba & Consorts fixé au 8 mars

La Chambre d'appel de la Cour pénale internationale (CPI) va prononcer le 8 mars 2018 ses jugements en appel… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.