7 Mars 2018

Afrique: Rex Tillerson veut redynamiser les relations entre les USA et le continent

Le secrétaire d'Etat américain entame, le 8 mars, une tournée sur le continent africain qui le conduira au Nigeria, Tchad, Djibouti, Kenya et en Ethiopie. Ce voyage, le tout premier, depuis son arrivée à la tête du département d'Etat, devrait permettre de renforcer les liens de coopération entre les Etats-Unis d'Amérique et l'Afrique.

S'adressant, le 6 mars, à l'université George Mason des USA, Rex Tillerson, a indiqué que cette visite en terre africaine se focalisera sur la paix et la sécurité, la bonne gouvernance, le commerce et la lutte contre le terrorisme.

Le secrétaire d'Etat américain a souligné que l'Afrique était un continent d'avenir, avec une population composée à 70% de jeunes. Il a signifié que son pays aidera l'Afrique à mieux sécuriser ses citoyens et à trouver des solutions africaines au terrorisme, qui n'a pas de frontières.

La stabilité dépend de la sécurité qui conditionne le développement socioéconomique, a rappelé Rex Tillerson, ajoutant que les USA vont s'impliquer dans la force du G5 Sahel.

S'agissant de son arrivée au Tchad, il a expliqué que ce pays d'Afrique centrale, qui prend une part active dans la lutte contre le terrorisme, n'a jamais accueilli un secrétaire d'Etat américain.

A propos du Nigeria, Rex Tillerson, a fait savoir que ce pays ouest africain était le plus peuplé du continent. Quant à sa visite à Addis-Abeba en Ethiopie, elle lui donnera l'occasion d'échanger avec le président de la commission de l'Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat.

Le secrétaire d'Etat américain a, en outre, promis de renforcer les échanges commerciaux avec l'Afrique, indiquant au passage que dans le cadre de l'AGOA, le volume des échanges entre les deux parties a dépassé trente-trois milliards de dollars en 2017.

D'après Rex Tillerson, les USA soutiendront les efforts du secteur privé africain, ainsi que les échanges interrégionaux sur le continent. En matière d'énergie, il a évoqué le programme Power Africa, visant à donner l'accès à l'électricité à des millions d'Africains. Il est question d'aider l'Afrique à passer de la phase de dépendance à celle de l'autosuffisance.

Par ailleurs, le secrétaire d'Etat américain a insisté sur la dynamique de la société civile en Afrique, la liberté de presse, la protection des droits de l'homme, la lutte contre la corruption.

Rex Tillerson connaît bien le continent africain où il a visité, dans le passé, un certain nombre de pays parmi lesquels l'Angola et le Congo-Brazzaville.

Afrique

La FAO et des partenaires aident le continent à réduire de moitié ses pertes alimentaires

La nourriture qui 'disparaît' de la chaîne alimentaire après-récolte, en raison du… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.