8 Mars 2018

Cameroun: 08 mars à l'Ouest - Les femmes de la justice marquent les coups

Ce Lundi, 05 mars 2018. Il est huit heures et trente minutes, lorsqu'effectue son entrée dans les locaux du palais de justice de Bafoussam, une forte équipe médicale ophtalmologique de la fondation ACHA, qui pose ses valises dans une des salles de conférence du parquet général de la Cour d'Appel de l'Ouest.

Motif de cette présence, accompagner les femmes de la justice dans leurs activités relatives à la journée internationale de la femme, et ceci par le truchement des consultations gratuites des yeux. Toute la matinée durant, l'ambiance était toute particulière. Le personnel des trois juridictions, notamment, la Cour d'appel de l'Ouest, les Tribunaux de Grande et de Première Instance, ont donné le ton de cette autre activités qui était d'ailleurs très courue par l'ensemble des populations environnantes.

Tous ceux qui arrivaient pour la conférence initialement prévue en cette matinée n'ont pas boudé ce plaisir de bénéficier doublement, c'est-à-dire se faire examiner d'abord et assister à la conférence après. Un communiqué indiquant cette autre dérogation avait d'ailleurs affiché à l'entrée de la salle d'audience à titre d'information. Les personnes consultées ont bénéficiées des conseils pratiques des ophtalmologues qualifiés, des colis et des lunettes selon le cas. Une articulation qui aura fasciné au plus haut niveau la haute hiérarchie de la Cour. C'est au terme de cette activité que va s'ouvrir les portes de la salle d'audience du Tribunal de Grande Instance, à l'effet d'accueillir les conférenciers, l'une des articulations phares de la kyrielle d'activités prévues par les femmes du secteur de la justice pour la semaine de la femme à l'Ouest. C'est le 08 mars autrement

La femme et la succession

Le choix du thème de réflexion pour la conférence de ce Lundi 05 mars 2017 n'était point ex-nihilo. C'est au regard d'une certaine réalité, notamment, les pouvoirs traditionnels qui soumettent très souvent des femmes à des exercices inacceptables, au lendemain de la mort de leurs conjoints, et parfois au mépris de la Loi. Il devient en effet très récurrent d'assister à des procès où les femmes légitimement mariées et les enfants sont voués à errer parce que chassés de la maison une fois le mari décédé. Mais toutefois, la chose la plus idéale et recommandée selon les maitres de conférence, constitués des magistrates chevronnées et des greffiers rompus à la tâche, c'est l'officialisation des unions.

Il se trouve au regard des dossiers des procédures souvent enregistrés dans nos juridictions, que la plupart des femmes qui se disent mariées ne le sont guère. Car, aucun document ne l'attestant. Des échanges en toute convivialité entre participants et panélistes, il ressort que chaque femme, pour avoir une couverture sociale, devrait officialiser son mariage devant un officier d'état civil pour parer à toute éventualité. En rappel, la conférence de ce Lundi était axé sur le thème : « Les successions : la part de la femme ».

Quelques jours avant cette rencontre, précisément le vendredi 02 mars, c'était le tour de la consultation juridique, organisée toujours par ces femmes, décidées de changer les mentalités connues chez certaines femmes pour qui, le 08 mars se résumait aux pagnes et à la sagacité du jour dit, dans les snacks et autres débits de boisson où on profite pour « soulever les kabas ». Dans le domaine sportif, le personnel en service au palais de justice de Bafoussam, hommes comme femmes, a marché dans les artères de la ville de Bafoussam sur une distance d'environ 10 kilomètres, dans la matinée du Samedi 03 mars, ainsi que les matches de football.

Il était question de l'avis de la présidente du comité d'organisation, madame Ngoutane épouse Fotso, magistrate et Juge en service au Tribunal de Première Instance de Bafoussam, de garder un esprit saint dans un corps saint. Ainsi va le 08 mars hors des prétoires et de la toge dans le ressort judiciaire de la Cour d'appel de l'Ouest, en attendant justement la parade du défilé qui s'annonce toute aussi étincelante

Cameroun

ELECAM - Tous pour la sérénité

Au cours d'une séance de travail hier à Yaoundé, le président du Conseil électoral,… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.