8 Mars 2018

Sénégal: Banque - Creditkash cible les Pme et le secteur informel

La Banque de Dakar, à travers Creditkash, propose de financer les Pme et les opérateurs économiques délaissés par les banques commerciales classiques.

Les acteurs économiques sénégalais qui peinent à développer leurs activités par manque de financements ne manqueront pas de pousser un ouf de soulagement.

Creditkash, une filiale de la Banque de Dakar dont les activités ont été lancées, mardi à Dakar, par le président du conseil d'administration, Vasco Duarte Sylva, propose de financer ces acteurs économiques.

«Creditkash est la marque du Groupe Bdk dédiée aux services financiers de la mésofinance, avec pour mission principale, l'accompagnement et le développement des petites et moyennes entreprises au Sénégal, dans l'Uemoa et en République de Guinée », a déclaré Vasco Duarte Sylva, à l'inauguration du siège de Creditkash au Sénégal. Le lancement des activités de cette banque intervient une semaine après l'obtention de son agrément.

«Nous ciblons particulièrement les petites et moyennes entreprises qui éprouvent des difficultés pour avoir des financements .

Constatant que ces gens sont exclus du système financier classique, nous avons créé ce concept pour attaquer ce marché et proposer des services innovants qui vont leur permettre de se développer et de contribuer à la création d'emplois au Sénégal », a expliqué Mansour Guèye, le directeur de Creditkash.

Il a insisté sur le fait que les responsables de cette banque ont étudié une gamme de produits adaptée pour répondre aux besoins de financement de ce segment souvent délaissé.

Au Sénégal, l'accès aux financements bancaires est difficile pour les Petites et moyennes entreprises, surtout celles qui évoluent dans le secteur informel. Ces entités peinent à satisfaire aux conditions des banques parce que souvent, elles ne tiennent pas une comptabilité régulière ou éprouvent des difficultés à présenter les garanties demandées.

Pourtant, les Pme constituent l'essentiel des unités économiques du Sénégal. D'après les résultats du Recensement général des entreprises (Rge) de l'Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd), 99,8 % des 407.000 entreprises au Sénégal sont des Pme ; 97 % sont informelles et peu compétitives et 81,7 % sont des entreprenants, c'est-à-dire une personne physique exerçant une activité dont le chiffre d'affaires ne dépasse pas 30.000 FCfa.

Ce tableau donne un aperçu des causes qui font que ces entités peinent à accéder aux crédits bancaires classiques malgré les instruments mis en place par l'État, pour accompagner ces opérateurs économiques.

En dépit de cette situation qui peut expliquer la frilosité des banques, Creditkash a décidé de s'intéresser à ces opérateurs économiques en proposant, disent ces responsables, « des produits innovants et adaptés ». Et ils espèrent relever le défi par un maillage du territoire national.

Dans un premier temps, les activités Creditkash se concentreront sur Dakar et sa grande banlieue à travers un réseau de 11 agences.

« A partir de 2019, des agences supplémentaires seront déployées dans les principales régions et villes du Sénégal comme Touba, Kaolack, Louga et Thiès », a annoncé Vasco Duarte Sylva.

Sénégal

Greenpeace Afrique appelle à une meilleure protection des défenseurs de l'environnement

Dakar, le 21 Juin 2018 - Suite aux manifestations contre l’exploitation du Zircon ayant occasionné, la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.