8 Mars 2018

Gabon: JIF - Le ministère de la Famille et de la Protection de l'Enfance célèbre les femmes

« La Journée Internationale de la Femme 2018 est l'occasion de transformer cette dynamique en actions, de favoriser l'autonomisation des femmes dans tous les contextes (ruraux et urbains), et de rendre hommage à toutes les femmes et à tous les hommes qui ont œuvré à l'amélioration des conditions de vie de la Femme gabonaise... Chaque femme, d'où qu'elle soit, a des droits ; droit à l'éducation, droit à l'autonomie économique, droit à l'initiative d'entreprendre. » dixit Josué Mbadinga, Ministre d'Etat gabonais en Charge de la Famille et de la Protection de l'Enfance qui a prononcé une allocution relative à la Journée internationale de la Femme, ce 8 mars 2018 à Libreville. Deux thèmes, sur le plan international et national, ont été retenus à cette occasion.

La communauté internationale célèbre la Journée de la Femme et a retenu comme thème : « Le temps est proche : les activistes ruraux et urbains transforment la vie des femmes ». Le Gabon, faisant partie de cette communauté, n'est pas resté en marche de cette manifestation. Le gouvernement gabonais à quant à lui, pour commémorer cette journée a retenu son thème national : « La prise en compte des femmes rurales et autochtones : gage d'un développement inclusif et durable ».

Dans son allocution, le ministre d'Etat a rappelé que le Gabon a mis en place des mécanismes institutionnels pour la promotion de la femme. Il se félicite d'ailleurs que les femmes occupent des hautes fonctions de responsabilité, aussi bien au sein du gouvernement, dans l'administration, qu'au sein des institutions de la République, qu'en politique. Pour Josué Mbadinga : « Cette célébration 2018 est l'occasion de mobiliser tous les genres, car rien d'important ne peut se faire sans l'homme et la femme, compagnons indéfectibles de toujours et en toutes circonstances, dans un effort conjugué, pour un avenir meilleur et équitables des femmes vivant aussi bien en zone urbaine que rurale ». Chaque femme, poursuit-il, d'où qu'elle soit, a des droits ; droit à l'éducation, droit à l'autonomie économique, droit à l'initiative d'entreprendre.

La Décennie de la Femme gabonaise décrétée par le Chef de l'Etat, allant de 2015-2025 était aussi du rendez-vous. Cette Décennie de la Femme, dont l'objectif principal est de supprimer de l'ordonnancement juridique, toutes les dispositions discriminatoires à l'égard des femmes et de les autonomiser, a été déclarée à Makokou, capitale provinciale de l'Ogooué-Ivindo en 2015.

Le gouvernement gabonais par le biais de son ministre d'Etat, en charge de la Famille et de la Protection de l'Enfance, exprimé toute sa reconnaissance à l'endroit des femmes et des hommes ruraux et urbains. Ces hommes et femmes qui ont œuvré et œuvrent avec abnégation et conviction, à l'amélioration de la condition de la femme gabonaise en matière de défense des droits de la Femme et de l'Enfant ; de promotion des droits de la Femme et d'autonomisation économique de la Femme.

Le ministre a tout de même rappeler à des fins utiles que la commémoration active de la Journée internationale de la femme pour l'édition 2018 sera jumelée à la célébration de la Journée nationale de la Femme au Gabon, le 17 avril 2018.Ce sera l'occasion, dira-t-il, pour le thème national retenu, de « dérouler toutes les activités que nous avons prévues à l'effet de la commémoration de ces deux journées dédiées à la femme rurale », tout en souhaitant bonne fête à toutes les femmes vivant sur le territoire gabonais.

Gabon

Braconnage - Deux peaux de panthères saisies à Koula-Moutou

Noufou Oumsaoré se trouve depuis vendredi 15 juin 2018 dans les geôles de la DGR de Koulamoutou. Il s'est… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Gabonews. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.