11 Mars 2018

Gabon: L'an 1 chez les démocrates

Les partisans et sympathisants du parti Les Démocrates ont célébré leur premier anniversaire le samedi 10 mars 2018 à leur siège de Libreville. Douze mois que cette formation politique a été créée.

« L'ambition était de proposer aux Gabonaises et Gabonais, un cadre de reconstruction idéelle et un véritable instrument de résistance » dixit son président Guy Nzouba-Ndama. Le leader de Les Démocrates et les siens ont rendu hommage aux femmes et aux jeunes. Aux femmes, pour la Journée internationale qui leur est dédiée et aux jeunes pour leur détermination. C'est un anniversaire empreint de débats animés par l'universitaire Noël Bertrand Boundzanga sur les législatives à venir.

11 mars 2017-11 mars 2018, un an déjà que le parti Les Démocrates a vu le jour. C'est d'une seule voix que les partisans et sympathisants du parti Les Démocrates ont chanté le" Joyeux anniversaire" pour le premier anniversaire de cette formation politique. Un an, jour pour jour déjà que le parti Les Démocrates a vu le jour. C'est bel et bien le 11 mars 2017 qu'il a été mis sur les fonts baptismaux. Ces retrouvailles étaient l'occasion pour Guy Nzouba-Ndama, le Président de Les Démocrates, de rappeler les objectifs qu'ils se sont assignés lors de la création du parti. A travers le pays, dira-t-il, ils ont pu expliquer leurs idées, installer des délégations. Ils ont littéralement labouré le terrain poursuivra-t-il, sans tambours ni trompètes.

Pour le Président, le parti peut désormais se prévaloir d'un certain potentiel électoral au regard du travail de sensibilisation abattu par les structures de base e des registres d'adhésion qu'elles font parvenir fréquemment au Secrétariat général du parti. Le leader de Les Démocrates reconnait tout de même que ce qui précède a été rendu possible grâce à la détermination des jeunes, à l'investissement inestimable des femmes, la présence tenace des hommes et l'engagement inconditionnel de tous.

Contrairement à d'autres formations politiques de l'opposition gabonaise, Les Démocrates disent être partant pour les législatives prochaines. Lors d'une interview accordée dans les colonnes d'un hebdomadaire gabonais, Echos du Nord, l'ancien Président de l'Assemblée nationale n'avait pas manqué de situer leur position quant aux prochaines législatives. Il a tenu aussi à souligner et à dénoncer la volonté manifestement complexe et confuse du gouvernement quant à l'idée de les organiser. A ce propos, ils disent avoir rencontré la Présidente de la Cour Constitutionnelle « pour prendre à témoin sa haute conscience judiciaire ». Et quelques jours plus tard ; « à l'invitation du ministre de l'Intérieur, certains partis représentatifs de la Coalition ont également interpellé l'hôte sur les piétinements de l'Exécutif. Le flou persiste. Aucune date avancée pour les opérations d'enrôlement. Aucune ombre perceptible à l'horizon concernant le fameux Centre Gabonais des Elections (CGE) » déplore-t-il pour le constater.

Aussi, Guy Nzouba-Ndama, du haut de sa tribune n'a-t-il pas manqué de déplorer les promesses non tenues par le pouvoir qui ne cessent d'aiguiser les attentes. « Des accouchements gratuits à l'hydraulique villageoise, en passant par les hôpitaux mobiles et la restauration des bâtiments scolaires ». Le Président Des Démocrates s'est interrogé si « le gouvernement n'est-il pas attendu comme un maçon au pied du mur » ? Faudrait-il alors rappeler à ce gouvernement, poursuit-il que « le peuple est semblable à une boue argileuse qu'on finit par durcir à force de piétiner » ?

A ce premier anniversaire, mention spéciale a été faite aux femmes pour leur 8 mars. « Je voudrais rendre un vibrant hommage et formuler ainsi le vœu qu'elles puissent constituer l'épine dorsale de notre parti ainsi que le socle de ses valeurs militantes. Je voudrais que les femmes se débarrassent de tout complexe et qu'elles puissent briguer des mandats en jetant leur dévolu sur des circonscriptions afin que "Les Démocrates" soit le modèle gabonais de l'approche genre ».

Gabon

CNAMGS - Au dispensaire de Louis, des patients se plaignent...

Chaque jour, le dispensaire de Louis reçoit un grand nombre de patients. Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Gabonews. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.