12 Mars 2018

Kenyatta et Odinga se donnent la main

Photo: Jeff Angote/The Nation
Président Uhuru Kenyatta avec Raila Odinga leader de la NASA

Le président de la République et le leader de l'opposition ont décidé vendredi au cours d'une rencontre à Nairobi de faire la paix.

Après de longs mois d'affrontements marqués par de nombreuses pertes en vies humaines, Uhuru Kenyatta et Raila Odinga se sont finalement rencontrés vendredi à Nairobi dans les bureaux présidentiels.

Cette rencontre inattendue intervenue cinq mois après la période tumultueuse du second tour de la présidentielle, a donné l'occasion au président réélu et au leader de l'opposition de taire leurs divergences pour parler réconciliation.

Devant les médias présents, les deux ennemis d'hier se sont même appelés mutuellement «mon frère» et ont annoncé leur intention de lancer un «programme» commun visant à cicatriser les fractures ethniques et politiques qui mettent le pays à rude épreuve. Sans pour autant livrer le contenu de celui-ci.

Au sortir de l'audience, les deux hommes ont délivré un communiqué conjoint. «Nous en sommes arrivés à un accord commun, un accord selon lequel ce pays est plus grand que n'importe quel individu et pour que ce pays se rassemble, ses dirigeants doivent se rassembler», a déclaré Uhuru Kenyatta.

«Tout au long de notre histoire depuis l'indépendance, nous avons eu des doutes sur la manière dont nous menons nos affaires au regard des divisions croissantes sur des lignes ethniques, religieuses et politiques. Malheureusement, nous avons répondu à nos défis essentiellement en les fuyant (...) Le temps est venu de nous confronter à ces divergences et de les résoudre», a poursuivi Raila Odinga.

De passage au Kenya quelque temps après ce rapprochement, le secrétaire d'Etat américain a salué ce qu'il a appelé «le grand leadership». «Je veux féliciter le président Kenyatta et le chef de l'opposition Raila Odinga. C'est une étape très positive, même si nous savons que régler les problèmes ethniques et les divisions politiques va prendre du temps et demandera des efforts.

Ces deux hommes ont fait preuve d'un grand leadership en signant un accord ensemble. Et les Etats-Unis ont hâte de soutenir ce processus en vue d'unir le pays et de remédier aux différentes divisions de la nation», a commenté Rex Tillerson. Il a ensuite souhaité que les échanges entre le Kenya et les Etats-Unis qui s'élèvent à 1 milliard de dollars par an s'améliorent.

En savoir plus

Rapprochement entre Uhuru et Odinga - Un mariage de raison

Beaucoup de Kényans n'en croyaient pas leurs yeux lorsqu'ils ont vu « leurs présidents »,… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.