11 Mars 2018

Burkina Faso: Attaques terroristes du 2 mars - Des ambassadeurs au chevet du Burkina Faso

Le ministre de la Sécurité, Pengdwendé Clément Sawadogo, a reçu en audience, le vendredi 9 mars 2018 à Ouagadougou, les ambassadeurs du Japon, de la France et du Danemark au Burkina Faso. Ils sont venus témoigner leurs compassions au peuple burkinabè.

A la suite des attaques terroristes du 2 mars 2018, les visites de soutien au Burkina Faso se multiplient. En effet, le ministre de la Sécurité, Clément Pengdwendé Sawadogo, a eu, le vendredi 9 mars 2018 à Ouagadougou, une série d'audiences avec les ambassadeurs du Japon, de la France et du Danemark au Burkina Faso.

Le diplomate japonais, Tamotsu Ikezaki, est venu exprimer sa compassion et celle de son pays au Burkina Faso après les attaques terroristes. Il a affirmé que le gouvernement et le peuple nippons sont solidaires du Burkina Faso.

Il a réaffirmé sa disponibilité à soutenir le «pays des Hommes intègres» dans les domaines de coopération que sont l'agriculture, la lutte pour la sécurité alimentaire, les ressources humaines et dans bien d'autres secteurs.

En outre, Ikezaki a souhaité approfondir cette coopération afin de renforcer les liens d'amitié entre les deux Etats.

En ce qui concerne les deux autres personnalités, la presse n'a pas eu connaissance du contenu des échanges.

Burkina Faso

Le blogueur Naïm Touré placé sous mandat de dépôt

Au Burkina Faso, après cinq jours de garde à vue, le blogueur et lanceur d'alerte Naïm Touré a… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.