12 Mars 2018

Congo-Brazzaville: Conférence-débat sur la vie de Joseph Diangienda Kuntima

Dans le cadre des festivités marquant le centenaire de la naissance du premier chef spirituel de l'Eglise kimbanguiste, qui sera célébré le 22 mars à Kamba, en RDC, l'Union de la jeunesse et le Cercle des étudiants de cette confession religieuse ont organisé, le 10 mars à Brazzaville, une rencontre sur sa vie.

Au total, trois communications ont été développées au cours de l'échange qui s'est déroulé dans la salle de conférences de la préfecture de Brazzaville, en présence de plusieurs fidèles de l'Eglise kimbanguiste.

En effet, des évocations ont été faites sur l'œuvre et la vie du troisième fils de Simon Kimbangu, né le 22 mars 1918 à Nkamba et décédé en 1992.

Cette causerie-débat a été placée sur le thème : « Quelle jeunesse pour le développement intégral de l'homme à la lumière des enseignements de son éminence Joseph Diangienda Kuntima ».

Développant le sous-thème : « Joseph Diangienda Kuntima et la jeunesse kimbanguiste », Jean Bassadissa a indiqué que chez les Kimbanguistes, les chefs spirituels ne meurent jamais. Selon la foi kimbanguiste, Diangienda représente la troisième personnalité de la trinité. « Le kimbanguisme prône la théologie du symbolisme, c'est-à-dire le signifié et le signifiant. Simon Kimbangu, qui est leur père, était venu pour représenter la troisième personnalité de la trinité. Donc, tout ce que nous faisons émane de l'inspiration. Nous sommes dans la fièvre du centenaire, d'ici à quelques jours, papa Diangienda va renaître spirituellement. », a-t-il soutenu.

Le Pr Gadet Michel Dzondo a, quant à lui, exposé sur le sous-thème : « Joseph Diangienda Kuntima, véritable paradigme ». Pour lui, le premier père spirituel de l'Eglise kimbanguiste a enseigné aux jeunes le goût de l'effort et leur a appris à avoir la tête haute, de ne rien devoir à personne. « Avec des travaux multiples au sein de l'église, des ouvriers se sont formés sur le tas. Il a imprimé à la jeunesse kimbanguiste le goût de l'effort , de l'entrepreneuriat plus que celui du salariat. Il nous a enseigné un canal de communication propre. Il nous expliquait que dans toutes les fonctions, il faut mettre Dieu devant, laisser un espace vide qui est en fait occupé par le Saint-Esprit, le guide et le consolateur, révélateur des choses cachées. », a-t-il expliqué.

L'autre communication se rapportant au « modèle du développement du monde par Joseph Diangienda Kuntima », a été présentée par le Dr Florent Nsiloumouanga.

Congo-Brazzaville

Le Pool a besoin de matériel pour redémarrer l'activité agropastorale

Des humanitaires ont relancé lundi 18 juin la distribution de vivres aux populations du Pool grâce à… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.