12 Mars 2018

Guinée: Aboubacar Soumah du SLECG s'échappe de justesse à une attaque des hommes armés

La grève des enseignants déclenchée par le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) depuis le 12 février dernier a pris une autre tournure ce lundi 12 décembre 2018.

Des sources syndicales nous apprennent que le domicile privé d'Aboubacar Soumah secrétaire général du SLECG a été attaqué par trois hommes armés dans l'après-midi de ce lundi.

Joint au téléphone par notre rédaction, le patron du SLECG a confirmé l'information. « C'est effectif, trois hommes armés se faisant passer comme des enseignants sont venus chez moi.

Ils ont demandé à me rencontrer mais ceux qui étaient à la porte ont exigé qu'ils présentent leurs badges délivrés par le SLECG. Mais ils n'en disposaient pas », a-t-il expliqué.

C'est ainsi qu'ils ont été repoussés par des jeunes regroupés au domicile du leader du SLECG.

Ces assaillants en voulaient-ils à la vie du leader du syndicat à l'origine de la grève qui paralyse le système éducatif guinéen depuis un mois ? La question mérite d'être posée ?

Guinée

L'artiste Balla Moussa cité dans un cas de viol, son père nie en bloc

Âgé d'une dizaine d'années, l'artiste Balla Moussa est accusé d'avoir violé une… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Aminata.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.