13 Mars 2018

Kenya: Signes de détente après l'accord entre Odinga et Kenyatta

Au Kenya, la spectaculaire réconciliation scellée vendredi 9 mars entre le président Uhuru Kenyatta et son opposant Raïla Odinga continue d'avoir des conséquences politiques. Les deux hommes ont signé un rapprochement surprise qui avait pris tout le monde de cours. Depuis, la tension politique a baissé même si la décision crée certains remous.

De nouveaux signes de détente sont apparus suite à l'accord du vendredi 9 mars. Ce lundi, plusieurs leaders de la NASA ont affirmé que les agents de sécurité chargés de les protéger avaient repris leur service. En effet, après la prestation de serment illégale de Raïla Odinga le 30 janvier, le pouvoir avait pris des mesures de rétorsion et notamment retiré les gardes du corps de 141 députés d'opposition.

Côté NASA, on veut également montrer sa bonne foi. La création d'assemblées du peuple a été suspendue. Plusieurs institutions de ce type avaient été lancées pour créer une sorte de pouvoir parallèle mais sans valeur légale. D'autres devaient être lancées, une convention nationale devait être organisée. L'opposition caressait même l'idée d'une nouvelle élection présidentielle. Tout ce programme est désormais gelé.

Conditions

Mais le comité d'organisation a prévenu qu'il ne s'agit pas d'une carte blanche. Il y a des conditions, notamment un processus de négociation honnête et introspectif.

Raïla Odinga s'est également entretenu avec les trois grands alliés de sa coalition qui s'étaient plaints d'avoir été écartés de l'accord. A la sortie, Musalia Mudavadi a simplement lu un communiqué lapidaire.

Le chef du parti ANC a parlé d'une discussion franche. Pour autant, il a parlé de problèmes majeurs en cours et que chacun allait désormais discuter avec les instances de son mouvement respectif. La NASA semble donc toujours au bord de l'implosion.

Kenya

Journée mondiale des réfugiés - Au Kenya, le HCR plaide pour leur intégration

Ce mercredi 20 juin, c'est la journée mondiale des réfugiés. Au Kenya, ils sont environ 500 000,… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.