13 Mars 2018

Afrique de l'Ouest: Un pont entre le Sénégal et la Gambie pour rapprocher les deux pays

Alors que chef de l'Etat sénégalais Macky Sall est dans la capitale gambienne, Banjul, un pont est en construction entre les deux pays. Un véritable symbole du rapprochement entre les deux nations, très attendu.

"Ce pont, on l'a attendu depuis des décennies. Et là, le voir se réaliser, nous ne pouvons qu'applaudir des deux mains." Lancés il y a un an, les travaux du pont entre Gambie et Sénégal vont bon train. Un véritable symbole du rapprochement entre les deux Etats alors que le chef de l'Etat sénégalais, Macky Sall, est dans la capitale gambienne, Banjul, où il doit prendre part ce mardi 13 mars à la première session de l'année du Conseil présidentiel sénégalo-gambien. Ce conseil a été instauré il y a un an, lors de la première visite du président gambien Adama Barrow à Dakar. Il doit se réunir tous les six mois, alternativement en Gambie et au Sénégal.

Les relations entre les deux pays se sont améliorées depuis que Adama Barrow a été élu président. Le pont entre les deux nations est un donc un symbole de ce rapprochement. Sa construction sur le fleuve Gambie, longtemps bloquée par l'ancien président gambien Yahya Jammeh, est relancée depuis l'arrivée d'Adama Barrow au pouvoir en janvier 2017. La construction devrait même être achevée d'ici la fin de l'année.

Intérets sociaux et économiques

Ce pont sur le fleuve Gambie est une vieille doléance des Sénégalais qui traversent la Gambie pour se rendre au sud ou au nord. Un pont flambant neuf devrait donc bientôt surplomber ce fleuve. Après un an de travaux, les têtes de pont sont déjà achevées. Sur les neufs appuis intermédiaires, six sont réalisés. L'ouvrage est considéré comme un lien entre Dakar et Banjul. "Les tensions politiques qu'il y a entre les deux gouvernements laissent des traces au niveau des populations. Donc ce pont-là va non seulement renforcer les connections entre les deux gouvernements mais aussi entre les deux peuples", estime Fosar Souané, conseiller technique au ministère sénégalais de l'Economie solidaire et de la microfinance. "Cette communion entre les peuples et les gouvernements va fondamentalement servir les deux Etats."

Un lien social mais aussi économique pour Abdoulaye Seck : "Cela va effectivement constituer un rapprochement relativement important parce que d'une part vous avez les acteurs économiques qui pourraient se déplacer d'une zone à l'autre de façon relativement rapide avec un coup relativement moindre", estime cet enseignant à l'université Cheikh Anta Diop. "Cela va dans le sens d'une intensification des échanges qui pourraient bénéficier non seulement aux deux économies, mais surtout aller dans le sens d'une amélioration des relations sociales et d'un rapprochement politique."

Nouvelle diplomatie

Depuis l'arrivée d'Adama Barrow au pouvoir, une nouvelle diplomatie s'installe entre le Sénégal et la Gambie. "Nos deux présidents sont dans la dynamique de matérialiser la notion sénégambienne. Et sur le plan politique, nous pensons que ça va créer un grand rapprochement entre le président gambien et le président Macky Sall", explique Ibrahima Diayté, maire d'une commune rurale en Casamance.

Sur place, les ouvriers sont encore à l'œuvre. Le pont devrait donc être livré dans sept mois. En attendant, un vieux bac assure toujours la traversée des personnes et des marchandises sur le fleuve Gambie.

Afrique de l'Ouest

Les médecins suspendent leur mouvement de grève pour négocier

Les médecins mauritaniens, qui étaient en grève depuis 60 jours, ont repris le travail ce lundi… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.