13 Mars 2018

Afrique: L'OCDE note une reprise, mais des tensions se manifestent aussi

L'expansion économique mondiale s'affermit, sur fond de hausse robuste de l'investissement accompagnée d'un rebond des échanges et d'un redémarrage de l'emploi qui alimentent une reprise généralisée, selon les dernières Perspectives économiques intermédiaires de l'OCDE.

Le rythme de l'expansion sur la période 2018-19 devrait être plus rapide qu'en 2017, mais des tensions se font jour qui pourraient menacer l'instauration d'une croissance forte et durable à moyen terme.

L'OCDE prévoit que l'économie mondiale connaîtra une croissance de 3.9% en 2018 et en 2019, le redémarrage de l'investissement privé et des échanges étant porté par la solide confiance des entreprises et des ménages. L'inflation devrait repartir lentement.

Les prévisions font état d'une légère amélioration de l'économie mondiale depuis la précédente édition des Perspectives économiques, en novembre 2017, et concernent toutes les économies du G20.

Dans les Perspectives, l'OCDE souligne que les nouvelles réductions d'impôt et les hausses de dépenses prévues aux États-Unis ainsi que la relance budgétaire attendue en Allemagne donneront un coup de pouce à la croissance à court terme, mais elle relève aussi plusieurs risques et vulnérabilités dont certains relèvent du secteur financier tandis que d'autres tiennent à la montée du protectionnisme.

«La croissance est stable ou s'améliore dans la plupart des pays du G20 et l'expansion se poursuit», a déclaré le Chef économiste de l'OCDE par intérim Alvaro Pereira.

«Dans ce contexte, une escalade des tensions commerciales serait dommageable pour la croissance et l'emploi. Les pays devraient se reposer sur les solutions collectives, comme le Forum mondial sur les surcapacités sidérurgiques, pour résoudre les questions spécifiques. Il est indispensable de préserver le système commercial international fondé sur les règles», a indiqué M. Pereira.

Les Perspectives économiques exposent un éventail de politiques publiques qui contribueraient à alimenter la croissance à moyen terme.

Les pays y sont invités à insuffler une nouvelle dynamique à leurs efforts de réforme structurelle, en particulier dans les domaines de la fiscalité et des compétences, afin de stimuler l'emploi et de favoriser une croissance inclusive à long terme. Dans les économies avancées, l'orientation de la politique monétaire devrait soutenir la demande, sans toutefois la stimuler à l'excès.

Afrique

Le Japon décidé à percer le mystère du football sénégalais

Kalouga (Moscou), 21 juin (APS) - Le Japon, depuis quelques années intéressé par le… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le journal de l'économie Malienne. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com).

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.