13 Mars 2018

Afrique de l'Ouest: 46 ans d'existence de l'OMVS - La modernisation de l'organisation, une necessité

L'organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (Omvs) a célébré hier, lundi 12 mars ses 46 années d'existence à travers une journée de réflexion. Revenant sur les réalisations et les défis de cette organisation, le haut commissaire de l'Omvs, Hamet Diane Semega a souligné la nécessité de modernisation de l'Omvs pour plus de performance.

Le défi le plus important pour l'organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (Omvs) c'est la modernisation de l'organisation. C'est du moins l'avis du haut commissaire de l'Omvs Hamet Diane Semega qui s'exprimait hier, lundi 12 mars lors la cérémonie de célébration des 46 ans d'existence de l'organisation.

«Pour que l'Omvs reste performante, pour qu'elle soit encore à hauteur de ses missions par rapport au enjeux extraordinaires auxquels elle fait face, notamment le changement climatique, la réduction de l'émigration dans le bassin, il faut que l'Omvs se renouvelle par la qualité de son personnel», a-t-il insisté.

A l'en croire, l'organisation est en train de terminer une étude sur la réforme institutionnelle et l'autofinancement. Lorsque ses recommandations seront validées par les Etats, dit-il, ce sera un nouveau socle qui permettra le renouveau de notre organisation pour davantage de succès.

«L'Afrique va s'intégrer à travers ses ressources naturelles et l'Omvs a déjà commencé cette route. Il nous appartient aujourd'hui d'imprimer cette marque à l'intégration sous-régionale pour que le levier extraordinaire qui est le fleuve puisse transformer notre bassin à une ère de prospérité», a-t-il soutenu.

Pour renforcer la sécurité au niveau des installations de l'Omvs, le conseil des ministres de l'organisation a décidé d'allouer une enveloppe conséquente à la sécurisation de l'ouvrage de Manantali et de Felou.

«Ces programmes de sécurisation s'étendront à l'ensemble des ouvrages partout où le besoin se fera sentir. La détermination de notre organisation est de rester à l'avant-garde de l'ambition qui est de fédérer et d'intégrer notre sous région », a-t-il laissé entendre.

MANSOUR FAYE, MINISTRE DE L'HYDRAULIQUE ET DE L'ASSAINISSEMENT : «Nous développons un programme qui va mobiliser 60.000 m3 d'eau par jour»

«Présentement nous sommes en train de développer un programme qui va mobiliser 60 mille mètre cube d'eau par jour. Ce qui va nous permettre de traverser l'année 2018 et 2019 en toute tranquillité sans connaitre de perturbation.

Même s'il peut arriver qu'il ait des pannes qui sont indépendantes de notre volonté ». Ces propos sont du Ministre de l'hydraulique et de l'assainissement Mansour Faye qui présidait hier, lundi 12 mars la cérémonie de célébration des 46 ans d'existence de l'organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (Omvs).

«Nous essayons de faire des diligences en termes de prévention pour qu'on ait le moins de panne possible afin d'éviter aux populations des souffrances de pénurie. Nous travaillons dans cette dynamique», ajoute-t-il.

Selon lui, des efforts ont été réalisés à travers des infrastructures en termes de programmes d'urgence et aussi en termes d'infrastructures structurantes telles que le Kms3 (Keur Momar Sarr 3) qui va venir davantage renforcer production et l'usine de désalinisation de l'eau de mer qui va diversifier la source de production.

Sénégal

Coupe du monde Russie 2018 - Le chef de l'Etat a quitté Dakar pour la Russie

Le chef de l'Etat, Macky Sall, a quitté Dakar, hier, pour la Russie où se déroule actuellement la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.