13 Mars 2018

Maroc: 41ème Congrès National de la Société Marocaine d'Endocrinologie - Union sacrée pour combattre le diabète

Le 41ème Congrès National de la Société Marocaine d'Endocrinologie, Diabétologie et Nutrition s'est tenu du 28 Février 2018 au 3 Mars 2018 au Palais des Congrès de Marrakech sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohamed VI.

Près de 500 personnes étaient présentes lors de cette 41e édition qui était organisée en jumelage avec le 2ème Congrès de la Société Africaine d'Endocrinologie et Maladies métaboliques et Nutrition, le premier ayant eu lieu à Abidjan en février 2015.

La société africaine est une jeune société regroupant le Mali, le Gabon, le Congo, le Congo Brazzaville, la Côte d'Ivoire, le Sénégal et la Guinée.

Ce congrès a également été l'occasion de regrouper les confrères maghrébins - Algériens et Tunisiens - sachant que la fédération maghrébine organise depuis 2004 à tour de rôle le congrès maghrébin d'endocrinologie.

Placé sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, autour du thème«L'endocrinologie et la diabétologie en Afrique», cet événement scientifique a regroupé près de 600 professionnels de santé venus du Maroc, du Maghreb, d'Afrique subsaharienne, d'Europe (Suisse, Belgique, France... ) et d'Amérique du Nord (Canada). La SMEDIAN a saisi également cette occasion pour tenir son 41ème Congrès national.

Après Tanger en 2017, Marrakech a eu l'honneur d'accueillir le gotha des diabétologues, endocrinologues, nutritionnistes d'Afrique mais aussi des autres parties du monde précitées.

Spécialistes des pathologies para thyroïdiennes et hypophysaires, diabétologues, endocrinologues, nutritionnistes, mais aussi spécialistes des technologies connexes à la médecine se sont donné rendez-vous dans la Ville ocre pour échanger et réfléchir ensemble sur les moyens d'accélérer la réflexion et renforcer davantage les moyens de combattre les maladies d'endocrinologie, nutritives, ainsi que le diabète.

La thématique centrale de cette Rencontre n'est pas fortuite. Elle relève de l'urgence de s'insurger et de s'unir pour plus d'efficacité, face au ravage du diabète sur le continent.

A travers cette édition exceptionnelle, l'ensemble de la communauté scientifique Africaine et Maghrébine a pu se réunir créant ainsi une symbiose régionale.

Avec la croissance des cas de diabète en Afrique, la sensibilisation de la population devient une urgence. L'obésité, la sédentarité et les habitudes alimentaires malsaines sont autant de facteurs favorisant le diabète.

Au Maroc, le Ministère de la Santé prend en charge près de 700 000 cas, alors qu'une récente étude estime le nombre de diabétiques à près de 3 millions, soit 12 à 13% de la population marocaine.

Un chiffre alarmant qui pousse les professionnels de la santé à vouloir se mobiliser pour lancer une campagne nationale en collaboration avec le Ministère de la Santé ayant pour objectif la sensibilisation et l'éducation de la population marocaine autant rurale qu'urbaine.

En ce sens, une proposition a été faite au Ministère de la Santé pour la mise en place de caravanes médicales à destination des populations rurales.

La situation étant critique, et en l'absence d'une réponse des instances publiques, le président de la SMEDIAN compte sur la mobilisation de la société civile pour lancer ce projet et limiter la croissance de la maladie au niveau national.

Maroc

Mondial 2018 - Nordin Amrabat a repris la course

Sorti sur blessure contre l'Iran, Nordin Amrabat semble récupérer plus vite que prévu. Alors qu'on… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le journal de l'économie Malienne. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.