14 Mars 2018

Nigeria: La fièvre de Lassa continue de faire des victimes

D'après les derniers chiffres du Centre national de contrôle des épidémie (NCDC) 365 personnes ont été contaminées depuis le début de l'année 2018, 114 personnes sont décédées.

Cette fièvre hémorragique transmise par les sécrétions d'un rongeur est endémique à plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest, en particulier au Nigeria où la fièvre a été découverte en 1969. Mais cette année, les autorités doivent faire face à une épidémie sans précédent.

Selon les rapports hebdomadaires du NCDC, le nombre de cas de fièvre de Lassa diagnostiqués au Nigeria ne cesse d'augmenter.

La semaine dernière, douze nouveaux cas ont été confirmés, ce qui porte à 365 le nombre total de malades enregistrés depuis le 1er janvier 2018. 114 personnes sont décédées.

Des chiffres sans précédent depuis la découverte de la fièvre hémorragique en 1969 dans le nord-est du pays.

Résultat : les rares centres de traitement existants ont du mal à répondre à la demande de lits et au besoin en Ribavirine, le médicament recommandé pour le traitement.

Si la transmission du virus par les sécrétions des rats Mastomys est connue et les risques de contagion entre humains relativement limités, les raisons de cette flambée demeurent incertaines.

De récentes analyses comparées ont, jusque-là, écarté la piste d'une mutation du virus.

Reste à savoir si cette accélération de l'épidémie est due à un changement climatique qui affecterait les rongeurs, ou si les campagnes de prévention plus efficaces permettent davantage de diagnostics.

Nigeria

Mondial 2018 - Nigeria-Islande, le programme du jour

Après sa défaite contre la Croatie lors de sa première sortie dans le groupe D, le Nigeria n'a plus… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.