14 Mars 2018

Congo-Brazzaville: CFCO - Des derniers réglages avant la relance effective du trafic

Le transport ferroviaire, fermé à la circulation (entre Loutété, dans la Bouenza, et Brazzaville) depuis plus d'une année, devra normalement reprendre ses activités entre mi juin et début juillet, confirme une source proche de la direction régionale de Brazzaville.

Pour permettre aux machines d'être au point dès leur remise en service, des séances de réchauffage de ces engins s'effectuent chaque semaine, notamment les lundi et jeudi. C'est ce qui explique les sifflements de train entendus ces derniers temps au centre-ville de Brazzaville.

Les services chargés de Voies et bâtiment (VB), des Télécommunications, signalisation et énergie (TSE) ainsi que ceux du Matériel et traction vont, dans quelques jours, partir de Brazzaville jusqu'à Kimbéndi, dans le département Pool. Objectif : désherber le long du chemin de fer, réparer les panneaux de signalisation ainsi que d'autres accessoires de communication reliant les différentes gares.

« Le début de ces opérations était prévu pour ce 24 mars, mais ce n'est plus évident. On attend le signal des autorités qui devront mettre à notre disposition des moyens nécessaires .», a confié le chef de bureau TSE deuxième division, Noël Niki-Niki, lors d'un entretien. Signalons que les dégâts enregistrés sur le réseau ferroviaire pendant la crise du Pool sont en train d'être réparés par les pouvoirs publics.

Outre la rupture du trafic entre Pointe-Noire et Brazzaville, les agents du CFCO (Chemin de fer Congo Océan) accusent plus de dix mois d'arriérés de salaire. Pour leur permettre de souffler tant soit peu, ils perçoivent la moitié de leur revenus trois mois après.

Mode de transport de masse, les rails ne cesseront de jouer un rôle de premier plan dans l'économie congolaise, malgré la présence de la route bitumée et de la voie aérienne. L'arrêt du trafic continue d'influencer l'approvisionnement de Brazzaville en divers produits, dans la mesure où la route ne permet guère d'assurer le transport de grandes quantités de marchandises. C'est ce qui explique en partie des pénuries de carburant constatées à Brazzaville.

Le CFCO relie à la fois les deux grandes villes du pays et les ports maritime et fluvial qui jouent un rôle crucial dans la chaîne nationale des transports. C'est dans cette optique que le Congo a conclu, en avril 2017, un protocole d'accord avec la Chine sur la réhabilitation du CFCO long de 510 km ainsi que la construction de près de 1800 km de nouvelles lignes.

Congo-Brazzaville

Football - Vers un match amical contre la Côte d'Ivoire à Paris?

D'après plusieurs joueurs, le programme des Diables rouges a été totalement chamboulé.… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.