14 Mars 2018

Afrique: Génération Foot veut renverser Horoya

interview

Olivier Perrin, le manager général de Génération Foot, a la conviction qu'avec une défaite 1-2 contre le Horoya AC, son équipe reste en course pour l'accession à la phase de poules de la Ligue des champions TOTAL 2018. Même si, reconnaît-il au micro de cafonline.com, le club guinéen possède beaucoup plus d'expérience internationale que son équipe.

Génération Foot vient de battre (4-1) Niary Tally en championnat du Sénégal, est-ce un bon signe avant de retrouver les Guinéens ?

« C'est un bon résultat pour préparer le futur mais aussi surtout pour le présent car c'est par le championnat du Sénégal qu'on peut continuer à goûter encore à l'ivresse de la Ligue des champions. C'est bien de gagner et c'est pourquoi, nous n'avons pas beaucoup changé les hommes pour assurer une victoire et continuer à garder les joueurs sous pression jusqu'à samedi. Et les joueurs doivent être capables d'être mobilisés et de passer d'une compétition à une autre sans lever le pied ».

Nous avons noté que la plupart des joueurs à vocation offensive à l'exception de Jarju ont marqué... ?

« C'est vrai qu'ils ont marqué et ont particulièrement bien joué même si on sait que l'adversité sera d'un tout autre niveau en Ligue des champions. Et concernant Jarju, il était malade la veille du match et c'est pourquoi, nous avons préféré le mettre sur le banc et le garder au chaud avant de le lancer dans le bain dans les derniers moments du match. C'est bien que tout le monde soit capable de marquer même si on a beaucoup gâché pendant la rencontre ».

Donc, vous nourrissez beaucoup d'espoirs surtout après le résultat du match aller à Conakry ?

« Tout le monde, notamment, les dirigeants et les supporters, ont de l'espoir et nous devons être dans la même mouvance, non ? Et cela d'autant plus que nous n'avons pas été baladés par l'adversaire à Conakry. Il faut avoir la lucidité de rappeler qu'Horoya est devant, c'est lui qui mène au score et qui a une grande capacité à jouer le contre. Horoya a aussi beaucoup d'expérience mais, tout compte fait, nous avons tout à gagner et nous sommes à un peu plus de 90 minutes du bonheur et nous n'allons pas nous priver. Et cette opportunité d'intégrer la phase des poules, nous ne l'aurons peut-être pas souvent d'où l'intérêt de la saisir samedi. Ce sera un match compliqué contre un adversaire expérimenté qui mène au score ».

Comment faudra-t-il aborder le match ?

« Pied au plancher, dès le coup d'envoi. On ne doit pas avoir de regrets d'autant plus qu'au match aller, on aurait pu revenir avec un résultat meilleur que la courte défaite. Quand j'ai regardé notre adversaire, je savais que nous aurions des possibilités. Il est temps d'oublier la première manche et se battre samedi pour aller au bout de nos rêves. Nous avons une belle expérience de ce genre de confrontations contre Nasarawa United (Coupe de la Confédération en 2016) et il ne faut pas se rater une seconde fois. Samedi, il faut attaquer et gagner la partie pour prendre la qualification. Ce sera pour nous une finale de Coupe et on sait que pour remporter le trophée, il va falloir gagner et c'est notre objectif ».

Afrique

Les migrants sont trop souvent victimes de violence sexuelles

Maria Rajablat, infirmière, bénévole pour Sos Méditerranée, avait passé deux… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Confederation of African Football. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.