16 Mars 2018

Cameroun: Le temps de l'action

Après le réaménagement du gouvernement intervenu le 2 mars dernier, les prescriptions du président de la République à la nouvelle équipe, dont les Camerounais attendent qu'elle apporte des réponses à leurs préoccupations légitimes étaient attendues. Présidant hier au Palais de l'Unité un conseil ministériel, le chef de l'Etat, Paul Biya, a fixé le cap pour les prochains mois.

Ainsi, le renforcement des performances de l'économie nationale, l'amélioration des conditions de vie des populations et la lutte contre le chômage demeurent au cœur des priorités du gouvernement.

Pour que ces objectifs soient atteints, des préalables doivent être remplis. Il s'agit notamment, au plan économique, de la poursuite de la mise en œuvre harmonieuse du programme conclu avec le Fonds monétaire international (FMI), de la finalisation de la mise en œuvre du Plan d'urgence pour l'accélération de la croissance et du Plan triennal Spécial jeunes.

Les ministres en charge du secteur économique et financier qui a été le plus touché lors du récent réaménagement du gouvernement, sont les premiers interpellés par ces défis majeurs. Certes des résultats satisfaisants ont été enregistrés dans la conduite de certains projets structurants mais, il est question de les conduire tous à terme.

Car de nombreux Camerounais continuent à se plaindre de ne pas avoir accès à certains produits essentiels. D'où l'insistance du président Paul Biya, qui déclarait hier dans sa communication aux membres du gouvernement : « Les services de proximité à la population : eau, électricité, santé, infrastructures routières, doivent continuer à bénéficier de l'attention particulière du gouvernement, ainsi que je le soulignais récemment dans mon message à la Nation ».

Autres attentes fortes des Camerounais auxquelles le chef de l'Etat a accordé une attention spéciale hier pendant le conseil ministériel : la sécurité et un plus grand accès à la gestion des affaires locales. La sécurité, on ne le dira jamais assez, est la condition sine qua non à tout développement.

Il faut donc que les efforts déployés jusque-là par les forces de défense et de sécurité et grâce auxquels les exactions des groupes criminels dans l'Extrême-Nord, le Nord-Ouest et le Sud-Ouest ont été réduites, se poursuivent intensément pour que règnent la paix et la sécurité sur l'ensemble du territoire national.

Ce qui favorisera non seulement la reprise des actions économiques et sociales, mais aussi la tenue des élections attendues dans le calme et la transparence. Quant à la volonté des populations d'être associées plus étroitement à la gestion des affaires locales, elle doit être facilitée par le nouveau ministère de la Décentralisation et du Développement local. « J'en attends à brève échéance, des propositions détaillées et un chronogramme relatifs à l'accélération du processus de décentralisation en cours », a déclaré le chef de l'Etat.

Il n'aura échappé à aucun observateur averti que le chef de l'Etat a réitéré fermement hier aux membres du gouvernement ses instructions permanentes en matière de réduction du train de vie de l'Etat et de lutte contre la corruption. Par ce rappel, il veut notamment amener les ministres à prendre conscience de la nécessité d'utiliser rationnellement les ressources publiques qui doivent être mises au service de la collectivité et à donner le bon exemple en la matière.

S'agissant des préparatifs de la CAN 2019, dont les Camerounais escomptent notamment des infrastructures sportives et touristiques de qualité, ainsi qu'une prestation appelée à sonner le début d'une ère nouvelle pour le football camerounais, ils constituent pour le président Paul Biya des défis importants à relever en termes de bonne organisation, dans les délais impartis. Afin que la grande et belle fête du football africain que le Cameroun attend se déroule dans d'excellentes conditions.

Le cap de l'action gouvernementale fixé, le président de la République a réitéré hier aux ministres ses directives relatives à la discipline et la solidarité gouvernementales. Il appartient désormais à l'équipe conduite par le Premier ministre Philemon Yang, d'en tirer toutes les leçons, pour relever ces défis majeurs et, ce faisant, combler les attentes des Camerounais, en se distinguant par la célérité et l'efficacité dans l'action.

Cameroun

Présidentielle 2018 - Le Rdpc maintient le suspense

Fidèle à ses habitudes, à sensiblement cinq mois, le Rassemblement démocratique du peuple… Plus »

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.