16 Mars 2018

Madagascar: Rapport accablant à l'ONU

Photo: Nary Ravonjy.
Ankorondrano Andranomahery sous les eaux, les habitants sont contraints de se déplacer en barques.

Alors que le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies Haile Menkerios vient d'effectuer une mission de suivi et d'évaluation du processus électoral à Madagascar, New York a publié son Rapport mondial sur le Bonheur de 2018. Le Rapport est très négatif et très accablant pour le pays. D'après ce Rapport des Nations Unies, Madagascar est l'un des pays les plus malheureux du monde.

La Grande île se trouve à la 143e place sur les 156 pays répertoriés dans le Rapport. En 2017, Madagascar était à la 144e place, c'est un gain d'un point. Selon l'enquête menée par les Nations Unies, La Finlande est le pays le plus heureux du monde. Le pays le plus malheureux du monde est le Burundi.

D'après ce Rapport mondial 2018 sur le Bonheur publié par les Nations Unies, les Malgaches sont un peu plus heureux que les zimbabwéens, et sont plus heureux que les botswanais, les libériens, les syriens, les rwandais, les yéménites, les tanzaniens, les soudanais du Sud, les centrafricains et les burundais.

Plusieurs paramètres ont été pris en compte par les Nations Unies dans l'élaboration de son Rapport, dont les perceptions de la corruption, le manque de générosité, le manque de liberté pour faire des choix de vie, l'espérance de vie, l'absence de sécurité sociale et la pauvreté.

Coup d'Etat de 2009. Réagissant par rapport à ce Rapport accablant des Nations Unies, l'ancien président Marc Ravalomanana, chassé du pouvoir en 2009 par un coup d'Etat, de souligner : « Le résultat de l'enquête menée par les Nations Unies est très attristante. Nous devrions être l'un des pays les plus heureux du monde. Nous vivons dans un endroit magnifique et nous sommes bénis. Les Malgaches sont des gens merveilleux. ».

Le président national du TIM, candidat déclaré à la prochaine élection présidentielle malgré les tentatives du régime en place visant à le disqualifier de cette course à la magistrature suprême, d'enfoncer le clou : « Malheureusement, ce Rapport des Nations Unies n'est qu'un constat parmi tant d'autres révélés par des enquêtes menées sur Madagascar, et qui montrent que les dirigeants ne se soucient pas de ce que le peuple endure dans la vie quotidienne, notamment depuis le coup d'Etat de 2009.

La Banque Mondiale dit que nous sommes l'un des pays les plus pauvres du monde et que 77,8% des malgaches vivent en dessous du seuil de la pauvreté extrême. Sans parler du Rapport de l'Amnesty International qui affirme que nous sommes dans une spirale négative, en ce qui concerne nos droits humains, avec un mépris flagrant de la loi. »

Madagascar

Violents affrontements lors du rassemblement de l'opposition

A Madagascar, les députés de l'opposition ont tenté de braver une interdiction de manifester ce… Plus »

Copyright © 2018 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.