16 Mars 2018

Angola: Appel au recensement des anciens combattants

Menongue — Les anciens combattants et vétérans de la Patrie dans tout le pays doivent se faire recenser pour jouir de leurs droits légitimes, a affirmé mercredi le secrétaire d'Etat du secteur, Clemente Conjuca.

Ce responsable qui effectue une visite de travail dans la province de Cuando Cubango (sud) a tenu ses propos durant une rencontre réalisée dans la ville de Menongue avec les anciens prisonniers, survivants du 4 février, veuves, orphelins, guerriers et mutilés de guerre .

Il a tenu à rappelé aux participants que l'ancien combattant ne pourra bénéficier des ses droits que s'il est recensé, d'où la nécessité de l'accélération du processus de recensement de tous le citoyens angolais se trouvant dans cette condition.

Clemente Conjuca a affirmé que ceux qui avaient travaillé comme fonctionnaires publics et ont déjà été retraités reçoivent le subside de mérite pour leur participation dans la lutte de libération nationale et la réforme de l'Institut National de Sécurité Nationale.

Pour le cas de ceux qui n'ont jamais travaillé comme fonctionnaires publics et n'ont jamais fait partie de l'effectif des Forces Armées, le ministère travaille pour leur identification afin de faciliter leur droit à la retraite.

Le secrétaire d'Etat travaille dans la province de Cuando Cubango en qualité de représentant du ministre des Anciens Combattants et Vétérans de la Patrie, João Ernesto dos Santos pour présider jeudi la cérémonie du début de la Lutte de Libération Nationale qui se commémore le 15 mars.

Angola

Plus de 60 décès à la pédiatrie de Cuando Cubango

62 enfants âgés de zéro à cinq ans ont péri, de janvier au mois de mars de… Plus »

Copyright © 2018 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.