16 Mars 2018

Sénégal: Macky Sall attendu à Madina Gounass, ce vendredi - Dissiper la psychose du «Daaka» 2017

La 76ème édition de la retraite spirituelle appelée Daaka de Madina Gounass a démarré depuis le 10 mars dernier et ce pour 10 jours. Dans le cadre de ce rendez-vous de prières et de recueillements, la cité religieuse accueille le chef de l'Etat, Macky Sall, ce vendredi 16 mars.

Le chef de l'Etat, Macky Sall, à la tête d'une importante délégation, est attendu ce vendredi 16 mars à Madina Gounass. Ce déplacement entre dans le cadre de sa traditionnelle visite dans les familles et cités religieuses à l'occasion de grands événements religieux annuels. Sauf que ce voyage sur Madina Gounass intervient juste un an après la précédente retraite spirituelle endeuillée par un violent incendie qui avait fait une trentaine de morts et plusieurs dizaines de blessés. En effet, le mercredi 12 avril 2017, un violent incendie avait ravagé le site du Daaka de Madina Gounass. Le dernier bilan de ce sinistre faisait état de 30 morts, dont certains décédés dans des hôpitaux où ils étaient admis en urgence suite à de graves brulures, et près de 70 brûlés.

Suffisant pour que les autorités qui, depuis plusieurs années souhaitaient la modernisation du site, prennent les devants pour une meilleure prise en charge sécuritaire des pèlerins cette année. Ce à travers l'érection de tantes à la place des huttes en paille, le déploiement d'un important dispositif d'agents et de matériels de sécurité notamment des Sapeurs pompiers. Bref, cette année, l'Etat a mis les gros moyens pour la sécurité avec une présence massive de Sapeurs pompiers équipés. Contrairement à la précédente édition où, sans moyens, ces derniers n'avaient que leurs yeux pour constater les dégâts des flammes, les propriétaires de citernes d'eau ayant préféré sauver leurs véhicules que de mettre le liquide qu'ils contenaient à la disposition des soldats du feu (sans équipements pour minimiser les pertes). Au total, 293 éléments et 33 véhicules et engins de lutte contre les incendies ont été mobilisés. (Voir par ailleurs)

Il s'y ajoute la réception d'un nouveau forage pour l'approvisionnement en eau. Déjà, une dizaine de jours avant l'ouverture du Daaka, pour un meilleur approvisionnent en eau, les autorités ont réceptionné un nouveau forage d'une capacité de 100 mètres-cubes. Le secrétaire général du ministère de l'Hydraulique et de l'Assainissement, en compagnie du directeur général de la Sénégalaise des eaux (SDE), a inauguré, le jeudi 1er mars dernier, ce forage hydraulique sur le site du Daaka de Médina Gounass.

Aussi, l'Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) annonce avoir mis en place un dispositif de veille et de contrôle de la qualité de service des réseaux mobiles et de sa perception client, durant la période du Daaka (09 au 19 mars 2018). «Pour veiller à la prise en charge effective par les opérateurs d'éventuelles perturbations, une équipe technique de l'ARTP est présente à Madina Gounass durant toute la période du Daaka pour effectuer des tests qualitatifs sur le site et ses environs», informe l'ARTP.

En outre, pour réserver un accueil chaleureux au président Macky Sall, l'hôte du Daaka ce vendredi, les différents services concernés par le bon déroulement de l'événement religieux sont à pied d'œuvre. Selon Dakaractu, ces services de l'État ont tenu une rencontre hier soir à huis clos à la mairie de Madina Gounass pour échanger sur les mesures idoines à prendre pour la réussite de cette visite du président de la République. Selon des sources dignes de foi, ont pris part à cette rencontre, le gouverneur du palais de la République, le préfet de Vélingara, le sous-préfet de Bonconto, le maire de Médina Gounass, la Gendarmerie nationale, les Sapeurs pompiers, entre autres services...

293 SAPEURS POMPIERS DONT 12 OFFICIERS ET 98 SOUS-OFFICIERS, 33 VEHICULES ET ENGINS DE LUTTE CONTRE LES INCENDIES : Le dispositif sécuritaire du 76ème Daaka en chiffres

Cette année l'Etat a pris les devants pour la sécurité du Daaka de Madina Gounass, la 76ème édition du genre, avec une présence massive de Sapeurs pompiers. En tout, 293 éléments et 33 véhicules et engins de lutte contre les incendies ont été mobilisés, selon le capitaine Mame Diène Ndiaye chargé de communication des soldats du feu déployés au Daaka. «Les moyens personnels sont au nombre de 293. Nous avons engagé 293 gradés et sapeurs dont 12 officiers parmi lesquels il y a 3 médecins, 98 sous-officiers et 183 militaires du rang. Concernant les moyens matériels, nous avons au total 33 véhicules et engins de lutte contre les incendies. Parmi ces véhicules, nous avons 8 ambulances dont 3 médicalisées et 7 engins de lutte contre les incendies», explique-t-il à Dakaractu.

A en croire le capitaine Mame Diène Ndiaye, du début du Daaka jusqu'à hier, les Sapeurs pompiers ont «effectué 55 interventions» pour secourir «56 victimes. Parmi ces interventions, nous avons 4 pour incendie. Ces quatre interventions c'est pour des feux de véhicules: il y a un véhicule qui a pris feu entre le site du Daaka et la ville de Madina Gounass, un camion de transport de charbon a pris feu à Manda Douane. Il ya une maison qui a pris feu à Manda Douane. Donc il n'y a qu'un seul incendie qui concerne le site du Daaka et il a été très vite maitrisé, sans aucun incident.» Les Sapeurs ont eu à intervenir aussi «7 fois pour accident de la circulation. 15 blessés légers ont été notés par ailleurs et aucune perte en vie humaine n'est à déplorer...», souligne-t-il.

En somme, le capitaine Ndiaye informe que «la Brigade nationale des Sapeurs pompiers a déployé un important dispositif articulé de la manière suivante: une chaine de commandement, un chaine logistique, une chaine santé et secours médicaux, une chaine incendie et sauvetage. Parmi ces différentes chaines, la chaine incendie et sauvetage est articulée ainsi: nous avons un premier échelon qui est basé dans le site du Daaka même. Ce site est réparti en différents sous-secteurs: nous avons trois postes de commandement opérationnel, un poste de commandement opérationnel central c'est-à-dire là où nous sommes à la zone nord, un poste de commandement avancé au niveau du Daaka Thierno et un poste de commandement avancé au niveau du Daaka zone fora. Donc, nous avons sectorisé le Daaka et chaque poste de commandement avancé a sous ses ordres différents secteurs. Et, parmi ces différents secteurs, nous avons des équipes de prévention, des équipes de secouristes et des équipes de ravitaillement en eau. Nous avons également le deuxième échelon qui regroupe l'ensemble des moyens pré-positionnés sur les axes qui mènent à Madina Gounass. Donc, nous avons des ambulances et des engins qui sont pré-positionnés à Gouloumbou, à Manda Douane, à Vélingara et à Kounkandé. Et le troisième échelon constitue le renforcement en moyens matériels, des unités de Sapeurs pompiers qui entourent la ville, telles que Kolda, Tambacounda, Vélingara et Kounkandé.»

Sénégal

Dakar capitale mondiale des Pilotes Maritimes

Dakar accueille à partir de ce lundi 23 Avril, le 24éme  congrès de l’Association… Plus »

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.