16 Mars 2018

Angola: Le Ministère public interroge l'ex-gouverneur de la BNA sur une prétendue fraude

Luanda — Le Ministère public a longtemps interrogé l'ex-gouverneur de la Banque Nationale d'Angola (BNA), Valter Filipe, dans le cadre d'une enquête ouverte sur une prétendue fraude contre l'Etat angolais, dont le montant est estimé à 500 millions de USD.

Selon Radio Nationale d'Angola (RNA), Valter Filipe a été interpellé à la Direction Nationale de Recherche et d'Action Pénale (DNIAP), où il est entré et sorti "librement" dans le but de collaborer avec les autorités judiciaires.

Jeudi, RNA avait précisé que l'ex-gouverneur a été pris pour un accusé.

Se confiant à la presse, le procureur-général de la République, Hélder Pita Grósa fait savoir qu'au moment opportun l'Institution ferait des déclarations à ce sujet.

Quatre autres fonctionnaires de la banque centrale angolaise, dont les noms demeurent inconnus, sont également impliqués dans cette affaire.

L'affaire est liée á une enquête menée depuis 2017 par l'Agence Nationale Britannique contre le Crime (NCA, sigle en anglais), à la suite d'un transfert de 500 millions de USD de la BNA sur un compte à la Banque Crédit Suisse de Londres.

Interceptée et jugée suspecte par les autorités britanniques, l'opération de transfert de ces sommes d'argent a été effectuée à la veuille du 23 août 2017, date de l'organisation en Angola des élections générales.

La méfiance suscitée par ce transfert a poussé les autorités de Londres à dépêcher à Luanda une équipe des responsables britannique pour s'entretenir avec les autorités gouvernementales angolaises.

Angola

Relance de l'encyclopédie "tocoiste"

L'oeuvre « Encyclopédie Tocoiste-Gènèse et Identité Doctrinale", écrite par… Plus »

Copyright © 2018 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.