16 Mars 2018

Sénégal: Me Babacar Ndiaye, président de la fédération - «Nous allons honorer les femmes pour les encourager davantage à jouer leur rôle...»

interview

Le monde du basket va honorer la femme, samedi, au stadium Marius Ndiaye, lors de la 11e journée du championnat féminin. Deux grands chocs seront d'ailleurs au programme lors de cette journée « Sargal Jigeen » à savoir Dbaloc-Iseg Sport et Ville De dakar-Duc. Selon le président de la Fédération sénégalaise de basket-ball (Fsf) Me Babacar Ndiaye, le dernier match sera diffusé en direct sur une chaine nationale. Une exposition sur l'histoire du basket-ball féminin est également prévue, de même que des surprises sont attendues.

La Fédération sénégalaise de basket-ball a décidé d'honorer la femme, samedi, au stadium Marius Ndiaye, lors de la 11e journée du championnat féminin...

Ce sont les femmes qui ont écrit les plus belles pages du basket au Sénégal. Le meilleur palmarès du basket sénégalais est détenu par les femmes. C'est compte-tenu de tout cela, et du fait qu'elles jouent un rôle important dans le développement du pays et dans d'autres secteurs que la fédération profite de ce mois de mars, pour fêter « la femme » lors des matchs Dbaloc- Iseg Sport, Duc-Ville de Dakar. Nous allons honorer les femmes pour les encourager davantage à jouer leur rôle qui nous a valu beaucoup de satisfaction.

Les amateurs du ballon orange peuvent s'attendre à quoi lors de cette journée « Sargal Jigeen » qui d'ailleurs est une première dans le monde du basket-ball Sénégalais ?

Oui c'est une première... il y aura d'ailleurs la nuit du basket. Lors de cette nuit, nous allons récompenser tout le monde. Ça c'est une cérémonie qu'on a jugé nécessaire de faire pendant ce mois pour récompenser la femme sénégalaise, et à la fin de la saison, nous allons organiser la nuit du basket pour tous les acteurs de cette discipline. Je ne peux pas dévoiler le programme lors de cette journée « Sargal Jigeen » mais sachez qu'il y aura deux grands matchs (Dbaloc-Iseg, Duc-Ville De Dakar). Le dernier match sera diffusé en direct dans une chaine nationale, ensuite nous allons récompenser certaines personnes et il y aura également une exposition sur l'histoire de notre basket-ball féminin. Les gens sont en train de travailler pour sélectionner toutes les lauréates. Ce sera une surprise que les gens vont découvrir sur place.

Vous avez innové cette année en organisant chez les filles un championnat à poule unique. D'après vous, tout se déroule bien avec cette nouvelle formule ?

Vraiment nous avons une grande satisfaction depuis le début des compétitions. On voit que tous les matchs sont intéressants, les équipes se valent, et les filles vont jouer 22 matchs au minimum. L'équipe championne, par ailleurs, va jouer au minimum 25 matchs. Nous l'avons fait pour permettre le développement de notre basket féminin et je pense que tout le monde trouve que c'est un bon choix. Compte tenu également de la période de transition que nous vivons, parce que comme vous le savez, notre équipe nationale doit être un peu rajeunie, cette formule va permettre au coach de détecter pas mal de joueuses. Chez les garçons également, nous avons 14 équipes réparties en 2 poules et il y a des matchs intéressants du championnat masculin. Nous pensons d'ailleurs à court terme revenir à la poule unique chez les garçons.

La fédération de basket-ball est-elle satisfaite de l'organisation du championnat ?

Je profite de cette occasion pour féliciter et remercier les membres de la fédération, des clubs et tous les acteurs du basket. On va bientôt jouer les derniers matchs de la phase aller chez les filles, et depuis, il n'y a pas eu de problèmes, ni couacs encore moins de violences. Ça c'est important. Tout se déroule normalement et nous pensons que si nous continuons dans cette lancée, d'ici à la fin du mois de juillet, nous allons terminer les compétitions.

Les deux équipes nationales vont vers des échéances très importantes à savoir le mondial féminin au mois de septembre en Espagne et la phase retour des qualificatifs du mondial masculin de 2019. Comment comptez-vous peaufiner les programmes de préparation ?

Je commencerai d'abord par le tournoi aller du Mozambique afin de remercier tous ceux qui ont contribué au succès obtenu par les « lions ». Car il faut savoir que nous avons terminé premier de notre poule et c'était l'objectif visé. Maintenant, il faut préparer la phase retour pour accumuler le maximum de points, parce que ceux engrangés à la phase aller vont nous suivre lors de la deuxième phase. C'est important de le souligner ! Je félicite également les joueurs d'avoir accepté de venir jouer pour l'équipe nationale dans des conditions très difficiles, il faut le dire, pendant 8 jours.

Je félicite aussi l'entraineur national pour le travail accompli, le directeur technique, les membres de la fédération, le ministère des sports qui a mis l'équipe dans de bonnes conditions de performance. Je remercie vivement le commissaire de l'aéroport Mr Camara qui nous a vraiment aidé lors du départ de l'équipe et l'ambassadeur du Sénégal au Kenya. On est arrivé à Nairobi à 5 h du matin et il était présent pour nous accueillir. Il a mis son servie protocole à notre disposition et a pris l'équipe en charge pendant les 5 h d'escale à l'aéroport de Nairobi.

Les sénégalais du Mozambique aussi ont soutenu l'équipe durant toute la compétition. Maintenant on va préparer la phase retour qui aura lieu, du 29 juin au 1er juillet en principe à Dakar. Il y aura une autre phase qui sera sous forme de match aller et retour au mois de septembre d'abord ensuite de novembre. La dernière journée se jouera en février 2019 afin de savoir les cinq pays africains qualifiés pour la coupe du monde.

Chez les filles effectivement nous préparons le mondial qui va se jouer en Espagne au mois de septembre. Je pense que l'entraineur national et le directeur technique sont en train de peaufiner le programme de préparation. J'ai, en principe, une réunion avec le directeur de la haute compétition pour discuter du programme international. Nous pensons également faire une bonne participation, mais surtout utiliser la coupe du monde pour préparer l'Afrobasket de 2019. C'est ça la mission confiée à l'entraineur nationale qui est de faire une bonne participation au mondial et maintenant bien préparer l'Afrobasket.

Sénégal

M. Sall réaffirme la nécessité de rationaliser le nombre de candidatures

Les députés sénégalais ont adopté jeudi 19 avril une nouvelle loi électorale,… Plus »

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.