19 Mars 2018

Tchad: Le pays lance son forum sur la réforme des institutions

Photo: Le Pays
Idriss Deby

Au Tchad, le forum sur la réforme des institutions commence ce lundi 19 mars. Cette rencontre est une promesse de campagne du chef de l'Etat tchadien, qui durera jusqu'au 27 mars prochain et aura pour mission de réviser l'organisation politique et administrative du Tchad.

Mais pour l'opposition et une partie de la société civile, la question n'est pas à l'ordre du jour. C'est une manœuvre pour maintenir plus longtemps le chef de l'Etat au pouvoir.

C'est une réunion qui regroupera environ 800 personnes pendant une semaine et aura pour mission d'examiner les propositions en vue d'ériger un Tchad nouveau avec une nouvelle division administrative, de nouvelles institutions et de nouveaux mandats pour le chef de l'Etat, les députés et les sénateurs.

Certaines institutions comme le Conseil économique et social et la Médiature devraient être supprimés. Toutes ces propositions seront compilées dans un projet de Constitution à l'issue de ce forum.

Ce forum est la mise en œuvre d'une promesse électorale du chef de l'Etat Idriss Déby qui a été réélu pour la cinquième fois en avril 2016. Mais pour la majorité des partis d'opposition, ce forum n'est pas opportun dans un contexte de crise politique marquée par des grèves et de la répression.

C'est pourquoi ces partis ont décidé de boycotter la rencontre qui réunit les Tchadiens, 25 ans après la Conférence nationale souveraine de 1993 (CNS), pour décider de l'avenir du pays.

Tchad

Nouvel ambassadeur togolais à N'Djamena

Le nouvel ambassadeur du Togo au Tchad, Léné Dimban, a présenté vendredi dernier ses lettres… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.