19 Mars 2018

Guinée: Accusation contre l'UFDG - Cellou Dalein se justifie sur le cas de « Grenade »

Suite aux accusations de certains responsables du parti au pouvoir et la justice, indiquant que le chef de file de l'opposition guinéenne et des membres de son bureau exécutif sont responsables de toutes les tueries enregistrées lors des manifestations politiques, Cellou Dalein Diallo s'est largement défendu à cela samedi 17 mars 2018 à l'occasion de l'assemblée générale de l'UFDG.

« Nous avons perdus quatre citoyens Guinéens, Mariame Bah a laissé 6 enfants dont certains ne retiendrons rien de leur mère parce qu'ils sont si jeunes. Hier j'étais chez la famille de Mariame Bah j'étais ému et révolter, les témoignages étaient claire c'est nos forces de défense et de sécurité.

Ils ont comme l'habitude usée de leurs armes à feu contre des citoyens guinéens désarmés qu'importent la communauté ou au parti politique auxquels ils appartiennent, ils ont droit à la protection de l'État.

Mais, c'est l'État qui leur à ôter la vie. J'étais à la famille de Boubacar Barry son père est handicapé, il était un taxi motard c'est à travers ça qu'il tirait ses revenus pour aider son père.

J'ai toujours dénoncé l'absence de justice si vous ne pouvez pas bénéficier de la protection de l'Etat vous devriez au moins avoir de la justice.

Nous avons enregistrés 94 âmes ôtés par les forces de l'ordre, on n'a enterré ici une fois une quinzaine des jeunes. Comme dis Ousmane Gaoual la compassion des dirigeants de ce pays n'a pas été enregistrée, nous n'avons pas entendu le procureur encore moins le ministre de la justice.

Nous avons partagés cette douleur avec les proches de ces jeunes martyres, vous avez été informé de la décision unique d'Alpha Condé de sortir le corps de Boubacar Barry de l'hôpital Ignace-Deen la haine ne peut pas dépasser ce niveau.

Nous sommes entrains de subir tout ça, des assassinats ethniquement et politiquement orientés. Mais ils décident face aux dénonciations que nous sommes entrains de faire face à la prise de conscience de l'opinion nationale et internationale M. Alpha Condé trouve le moyen de dire on va monter un dossier pour dire que c'est l'UFDG qui assassine les militants de l'UFDG.

Mais c'est ridicule la volonté d'instrumentaliser un militant de l'UFDG, ils ont repéré grenade Bah Oury l'a conduit chez M. Kenema le chargé des renseignements d'Alpha Condé, le contact a été établi sous l'effet de l'intimidation et de la corruption ils décident de l'utiliser pour mettre la responsabilité de Cellou, Gaoual et Halimatou des assassinats des militants de l'UDFG mais c'est ridicule.

Leurs objectifs c'est de décrédibiliser Cellou vis-à-vis de sa base et de ses militants c'est impossible. Les gens savent qui a tiré sur ses enfants et ils savent qu'on se bat depuis 2012 pour que justice soit faite », a martelé le leader de l'Union des Forces Démocratique de Guinée.

Les quatre dernières victimes de violence lors des manifestations politiques seront enterrées ce lundi. L'opposition républicaine a déjà projeté une série de manifestation pour dénoncer l'injustice de leurs martyrs et la publication des vrais résultats issus du scrutin des communales du 04 février dernier.

»

Guinée

Le calvaire des migrants guinéens en Algérie avec la présidente du CDGA

Plusieurs guinéens sont confrontés à des conditions précaires à l'étranger,… Plus »

Copyright © 2018 Aminata.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.