19 Mars 2018

Tchad: Vers une pérennisation du pouvoir d'Idriss Deby?

Photo: Le Pays
Idriss Deby
analyse

Parmi les grands chantiers de cette réforme voulue par le président Idriss Deby Itno, le réaménagement des grandes institutions, l'instauration d'un régime parlementaire et le passage du mandat présidentiel à 7 ans.

La réforme propose également l'instauration d'un État fortement décentralisé avec 12 provinces.

Cependant, les assises vont se dérouler en l'absence des principaux partis de l'opposition tchadienne qui ont décidé de boycotter la rencontre. Selon le comité d'organisation de ce forum, cette rencontre réunit plus de 800 participants venus de tous les horizons.

Il sera question pour les participants de se pencher sur la forme de l'État, l'appareil judiciaire et le réaménagement des institutions.

"Ce forum consacre l'expression d'une volonté politique forte du président de la République Idriss Deby Itno, qui a pris l'engagement dans son programme politique décliné à l'occasion de la dernière campagne présidentielle (en avril 2016) de tout mettre en œuvre pour moderniser nos institutions, en vue de les rendre plus efficaces et surtout de les mettre en adéquation avec les exigences de la situation actuelle dans notre pays " selon Mahamat Ali Hassan qui préside le comité d'organisation de ce forum et qui "espère que les connaissances des uns et les expériences des autres ne feront pas défaut pour permettre d'atteindre les objectifs du forum."

Absence des partis de l'opposition

Pour l'opposition politique tchadienne, ce forum ne vise qu'un seul objectif : la pérennisation du pouvoir d'Idriss Deby Itno. C'est pourquoi les ténors de l'opposition ont annoncé leur refus d'y prendre part. "Cette rencontre vise essentiellement à confisquer davantage le pouvoir.

La question principale à évoquer lors de ce forum n'est que le mandat du président de la République et la remise d'un nouveau cycle de mandat, c'est ce qui est recherché. Mais il n'ya pas un projet de cohésion sociale, de paix, ni un projet de réconciliation nationale dans ce projet de forum.

Donc c'est un projet de division qui est en cours. Lors des préparations de l'organisation de ce forum, nous avons posé des conditions pour notre participation, mais le gouvernement est resté sourd. C'est pourquoi nous évitons d'assumer la responsabilité historique de participer à cette rencontre dont nous serons comptable demain", estime Brice Mbaimong Guedoumbaye, président du Mouvement des patriotes tchadiens pour la République, le MPTR.

Pour de nombreux observateurs, les problèmes du Tchad sont liés à la mauvaise gouvernance et non aux institutions. Certains s'interrogent sur le fait de savoir si les institutions qui seront mises en place à l'issue de ces assises seront effectivement plus solides que celles issues de la conférence nationale souveraine de 1993 qui a réuni à l'époque toutes les couches sociopolitiques du Tchad.

En savoir plus

Forum national pour les réformes institutionnelles

Parmi les grands chantiers de cette réforme voulue par le président Idriss Deby Itno, le… Plus »

Copyright © 2018 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.