20 Mars 2018

Madagascar: Electrification rurale - Formation d'ingénieurs solaires pour trois grands-mères analphabètes

Trois grands-mères malgaches ont bénéficié de six mois de formation en technologie solaire au Barefoot College, en Inde, et reviennent, capables d'électrifier leur village de 200 ménages. Une quatrième femme vient de s'envoler en Inde pour la même formation.

Ce n'est pas une première. Dans le cadre de l'accès à l'énergie renouvelable par les communautés rurales reculées, des femmes malgaches d'âges mûrs, analphabètes et issues de localités rurales enclavées s'envolent à des dizaines de millier kilomètres de Madagascar pour se former en technologie solaire. Après six mois de formation au Barefoot College à Tinolia, en Inde, elles reviennent au pays et mettent en pratique leur formation en assurant l'accès à l'énergie solaire à leur foyer et leur village, et en assurent la pérennisation. Des centaines de femmes issues d'autres pays en développement sont également accueillies dans ce centre, en Inde.

Trio gagnant. Cette fois, ce sont trois femmes, issues du village d'Ambararata, dans la commune rurale de Belo de la zone périphérique du Parc national Kirindy Mitea de Belo sur Mer, qui ont eu droit à cette formation. Nazemine, Nomeha et Malaindia ont bénéficié de cette formation dans le cadre de l'application de la politique nationale en matière de conservation participative et la valorisation de l'énergie verte autour des aires protégées. Avec l'assistance technique de WWF, Madagascar National Parks (MNP), a facilité la préparation de leur voyage. L'ambassade de l'Inde et le gouvernement indien a pris en charge leur déplacement par avion, le visa,les frais de formation et de séjour au Centre Barefoot College.

« Femmes ingénieurs solaires ». Les trois femmes sont de retour au pays depuis le 16 mars 2018. Désormais, leur communauté de 200 ménages et une maison communautaire auront accès à l'électrification moderne et durable. Sélectionnées de façon participative au cours des réunions villageoises, elles ont quitté Madagascar le 15 septembre 2017. En Inde, elles ont suivi une formation intitulée « Femmes ingénieurs solaires » avec de nombreuses autres femmes issues de villages ruraux de différents pays du monde. Au bout de six mois de formation, les voici capables d'électrifier leurs villages respectifs et à mettre en place un système de gestion durable de l'électrification de 200 ménages. Pour la vulgarisation des acquis en Inde, les trois femmes commenceront l'installation électrique de la maison communautaire composée d'un atelier destiné à l'apprentissage, et la diffusion de la technologie acquise. MNP assurera, pour sa part, la construction de la maison solaire.

Services. Suite au financement de la banque Allemande KFW du projet Barefoot College, MNP assure l'acquisition des équipements électriques, d'une valeur d'environ 52.000 euro. Chaque ménage aura le choix entre trois types de services : soit une lampe solaire portable (service bas) ; soit un système solaire photovoltaïque fixe pour quatre lampes, avec possibilité de recharge d'un téléphone et d'écoute d'une petite radio (service moyen), soit une lampe solaire portable et un système solaire photovoltaïque fixe (service haut). Une cotisation mensuelle de 3 000 à 10 000 ariary par ménage, à titre de participation des bénéficiaires, assurera l'indemnité des femmes solaires, ainsi que l'entretien et l'achat des nouveaux matériels. Cette somme sera gérée par les « femmes ingénieurs solaires » avec la commission solaire du village pour la pérennisation du projet.

Et de quatre ! Avec cet accès nouvellement acquis à l'énergie solaire, le village d'Ambararata pourra espérer une diminution des maladies respiratoires et une réduction des dépenses des ménages en achat de pétrole lampant et de piles. Leur « statut » de village électrifié leur procurera un meilleur accès à l'information et une cohésion sociale ainsi que l'épanouissement des individus, en particulier les femmes. Pour renforcer le nombre de « femmes solaires » opérationnelles, Miariline, une femme très active du village d'Ambararata, vient à son tour, de quitter Madagascar le 13 mars dernier, pour suivre la même formation à Tinolia en Inde.

Madagascar

Violents affrontements lors du rassemblement de l'opposition

A Madagascar, les députés de l'opposition ont tenté de braver une interdiction de manifester ce… Plus »

Copyright © 2018 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.