21 Mars 2018

Afrique du Sud: Corruption - Le président Ramaphosa suspend le patron du fisc

Cyril Ramaphosa s'attaque à la corruption. Ce mardi 20 mars, le président sud-africain a suspendu le patron du fisc Tom Moyane, accusé d'avoir couvert une affaire de fraude et d'avoir mis en péril l'intégrité du service des impôts. Une suspension applaudie dans le pays, alors que le chef de l'Etat s'est engagé à restaurer la crédibilité des institutions, après des années de scandales sous le gouvernement de Jacob Zuma.

Dans une lettre cinglante, le président Ramaphosa accuse Tom Moyane de la ruine de l'administration fiscale. Le patron du fisc est soupçonné d'avoir couvert les activités de son numéro 2, accusé de fraude.

Il est également soupçonné d'avoir approuvé un remboursement de taxe de près de 5 millions d'euros à une famille d'hommes d'affaires, les Gupta, au coeur de plusieurs scandales de corruption.

Mais surtout, Tom Moyane est soupçonné d'avoir été l'homme de l'ex-président Jacob Zuma au sein du fisc. Un journaliste sud-africain a récemment révélé que Moyane aurait notamment dès son arrivée suspendu une enquête sur les déclarations de revenus de Jacob Zuma. Il aurait ensuite fait le ménage dans l'administration, se débarrassant de fonctionnaires trop zélés.

Tom Moyane sera entendu par une commission de discipline et pourrait être poursuivi par la justice. L'ex-président Zuma risque quant à lui d'avoir à rendre des comptes au fisc.

Afrique du Sud

[Du côté de chez Mandela] Vérité sans réconciliation

En 1998, Mgr. Tutu remettait à Nelson Mandela le premier rapport de la Commission Vérité et… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.