22 Mars 2018

Tchad: Les fonctionnaires au travail

Après sept semaines de grève, les agents du secteur public ont repris le travail suite à un accord avec le gouvernement.

Les services de l'Etat sont de nouveau opérationnels au Tchad. Après sept semaines de grève, les fonctionnaires ont repris le travail mardi. Même si ce n'est pas encore la vitesse de croisière, 48h après la reprise, le secteur public a renoué d'avec ses activités. Alors que dans les établissements scolaires les enseignants ont retrouvé la craie, dans les hôpitaux les consultations ont repris.

Du côté de la justice, les audiences suspendues de longues semaines durant ont également repris. Bien que timide, cette reprise fait suite à un communiqué de la plateforme syndicale du secteur public invitant les fonctionnaires à reprendre du service après que l'Etat a décidé de payer les salaires.

«Ayant constaté le paiement effectif des salaires à N'Djamena et en province, la plateforme syndicale appelle tous les travailleurs à la reprise de travail», souligne le texte.

Cette reprise fait suite à la signature la semaine écoulée d'un accord entre le gouvernement et la plateforme syndicale revendicative à condition que les agents de l'Etat qui n'étaient pas payés du fait de la grève, le soient. Environ 31 000 fonctionnaires tchadiens qui n'avaient pas perçu leurs salaires du mois de février sont payés depuis le week-end. L'accord prévoit également d'étudier des «alternatives à la réduction des primes et/ou indemnités des fonctionnaires».

Cette diminution de près de 50% des primes fut le déclencheur de la grève en janvier dernier. Pour faire face à une crise économique sans précédant consécutive à une baisse drastique des cours du pétrole, le gouvernement a pris un train de mesures.

Notamment celles visant la réduction des indemnités et autres avantages versés aux agents du secteur public. Les deux parties ont aussi convenu d'un moratoire de trois mois sur les crédits contractés par les fonctionnaires auprès des banques.

Une mesure qui ne pourra malheureusement pas prospérer d'autant plus que du côté des banques, plusieurs établissements affirment que la coupe est automatique, une fois le compte du client alimenté. Ces derniers disent attendre qu'un compromis soit trouvé entre le gouvernement et les banques. Autre résolution de cette entente, la fin du recensement des fonctionnaires lancé par les pouvoirs publics durant la grève.

Tchad

Les évêques exigent un référendum sur la révision de la Constitution

La conférence épiscopale a exprimé le 19 avril, à N'Djamena, ses inquiétudes face… Plus »

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.