21 Mars 2018

Burkina Faso: Assurance maladie universelle - Des journalistes se requinquent

Le ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, en partenariat avec le Centre pour la gouvernance démocratique a organisé, le jeudi 1er mars 2018 à Ziniaré, un atelier au profit des professionnels des médias. Il a porté sur l'assurance-maladie.

La loi portant Régime d'assurance-maladie universelle (RAMU) a été adoptée en septembre 2015. Elle s'inscrit dans la dynamique de promotion du droit à la santé et du droit à la sécurité sociale contenus dans la Constitution et dans les divers instruments internationaux auxquels notre pays a adhéré.

Au regard de son caractère stratégique pour le développement de notre pays, le RAMU est inscrit en bonne place dans l'axe 2 du Plan national de développement économique et social (PNDES). L'objectif visé par le RAMU est qu'à l'horizon 2020, 25% de la population burkinabè soit couvert en termes de prise en charge de ses dépenses de santé.

C'est pourquoi, dans son discours à la nation, le Président du Faso a annoncé que l'année 2018 sera celle de l'opérationnalisation du RAMU. Cette volonté a été concrétisée par l'adoption, en janvier 2018, du calendrier d'opérationnalisation du régime d'assurance- maladie universelle.

Ce calendrier prévoit la création imminente de deux organes de gestion du RAMU que sont : la Caisse nationale d'assurance-maladie universelle (CNAMU) pour les civils et la Caisse d'assurance- maladie des armées (CAMA) pour les militaires et leurs familles.

A cette phase d'opérationnalisation, il est impérieux que les grands principes validés par le gouvernement soient vulgarisés d'où l'organisation de l'atelier au profit des professionnels des médias. Il avait pour objectif de renforcer les capacités des participants en matière d'assurance- maladie.

Le Secrétaire technique de l'Assurance- maladie universelle (ST-AMU), Dr Yves Kinda, a expliqué que cette rencontre va permettre de présenter et d'expliquer les grands principes énoncés dans la loi portant RAMU ainsi que son plan d'opérationnalisation. Et de donner aux professionnels des médias des éléments de communication sur la stratégie d'opérationnalisation du RAMU.

Au cours des travaux, les participants ont échangé autour de quatre communications, à savoir: le rappel historique du processus de conception du régime d'assurance- maladie universelle, les dispositions générales de la loi n°060-2015/CNT du 5 septembre 2015 portant RAMU, la stratégie d'opérationnalisation et le calendrier de mise en œuvre du RAMU, le financement du RAMU.

«Nous souhaitons que les professionnels des médias soient des relais, eux-mêmes convaincus du RAMU, de son importance pour le bien-être des populations burkinabè car, c'est un outil important pour le développement du Burkina Faso », a plaidé Dr Kinda.

«Pour son opérationnalisation progressive, cette année 2018 servira de phase d'expérimentation du RAMU, notamment à l'immatriculation des bénéficiaires et aux expérimentations des premières fonctions de prise en charge», a annoncé Dr Yves Kinda.

Burkina Faso

6 personnes dont 5 femmes ont perdu la vie dans une bousculade

6 personnes dont 5 femmes ont perdu la vie dans une bousculade, dans la nuit du vendredi au samedi 21 avril 2018 au… Plus »

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.