22 Mars 2018

Tunisie: Eternelle souffrance !

Les battants s'ouvrent. Impossible de mettre le pied sur la première marche du train : les bagages, éparpillés un peu partout occupent le couloir et même les marches ! Ceux qui veulent à tout prix ne pas rater le train se sont dirigés vers d'autres portes !

Idem, des tonnes de bagages bloquent l'accès de la rame ! Trouver une place dans le wagon s'assimile au parcours du combattant avant que le train ne démarre. Et les passagers ont du mal à se tenir correctement. Ils finissent par se bousculer car il n'y a pas assez de place !...

Passons à l'acte II de cette scène pathétique : l'état du wagon est tout simplement indescriptible ! Une femme s'est évanouie à cause du manque d'oxygène qui est venu à manquer dans un espace clos plein à craquer de monde.

Des voyageurs se sont installés par terre ; certains ont utilisé leurs valises en tant que sièges, entassés, les uns à côté des autres. Les coudes se touchent, les pieds s'emmêlent ... Et cerise sur le gâteau c'est cette odeur nauséabonde venant des Water Closet (WC) du wagon qui a incommodé les passagers tout au long du trajet, rendant l'atmosphère suffocante pour certains !

Quant à l'état du train, n'en parlons pas : très mal entretenu, les sièges sont brisés et les accoudoirs ont perdu leur fonctionnalité... Fenêtres brisées, rideaux déchirés ou tout simplement inexistants et pour couronner le tout, des portes qui coincent, d'autres qui ne se ferment pas... ce qui représente un vrai danger pour les voyageurs qui risquent de tomber pendant que le train roule, sans oublier la symphonie de bruits insupportables provenant d'une salle réservée aux personnels... Voilà un petit résumé d'une scène pathétique vécue par un usager du train !

On le sait tous, les vacances scolaires ont démarré la semaine dernière. Les responsables savent bien que lors des vacances scolaires, les trains sont pris d'assaut ce qui pose le problème d'encombrement dans les moyens de transport public, notamment les trains. Alors pourquoi n'ont-ils pas songé à augmenter la fréquence des trains de grandes lignes afin que le voyage se déroule dans de bonnes conditions pour leur clientèle ? Une question qui demeure sans réponse !

Mais ce qui empire encore plus la situation et rend ces voyages insupportables, ce ne sont pas uniquement les autorités qui font la sourde oreille ! L'usager est également appelé à assumer sa part de responsabilité face à cette situation dans laquelle il se trouve ! Car certains n'hésitent pas à allumer une cigarette à titre d'exemple, sans se soucier d'incommoder les autres usagers ou de provoquer des dégâts en jetant un mégot par terre ce qui relève de la pure inconscience !

D'autres ingurgitent leur casse-croûte sans se soucier des miettes et des déchets, qu'ils jettent consciemment entre les sièges et dans les couloirs des wagons. Comble de l'incivisme, cela traduit le manque de respect pour soi-même et pour autrui.

Sauvegarder le bien commun, se faire respecter et respecter les autres dans les espaces publics, notamment les moyens de transport public, permettent aux passagers d'effectuer un voyage plus ou moins confortable, avec les moyens de bord qui existent.

Mais la vraie question qui restera sans réponse est la suivante : un citoyen obligé de prendre un moyen de transport public sera-t-il condamné à vivre éternellement une pareille torture ?

Tunisie

Sidi Bouzid/Municipales 2018 - Fiche technique

Le gouvernorat de Sidi Bouzid, situé au centre de la Tunisie, s'étend sur 6994 km2. Il compte 17… Plus »

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.