22 Mars 2018

Tunisie: Un nouveau cycle en vue...

Nader Daoued, son adjoint et «homme de confiance», a été limogé et Coulibaly, qu'on s'apprêtait à naturaliser, s'en est allé. Pour le match de demain, et même si la liste convoquée n'a pas été appréciée par tout le monde (Jridi par exemple a été oublié à la dernière minute), on peut y déceler des signes de changement.

Et on peut y voir la touche du président de la FTF qui tient avec des mains de fer la sélection qui va jouer contre l'Iran, puis contre le Costa Rico, et face aux autres «sparring partners» internationaux et qui sera préparée pour jouer le Mondial et qui doit répondre aux critères techniques du Mondial.

Ce n'est pas la sélection qui a joué la RDC, la Guinée et la Libye, et qui a eu du mal à passer. Mais avec la même ossature, peut-on, du jour au lendemain, transformer le profil de la sélection et des joueurs? Cela va être difficile, mais le rappel de joueurs comme Ben Alouane, Khaoui ou Skhiri (et peut-être d'autres joueurs très prochainement!) exprime une volonté de hausser le niveau et de se rapprocher des grands calibres comme la Belgique et l'Angleterre.

Concurrence...

Contre l'Iran, on ne pense pas qu'il va y avoir une formation-type qui va jouer pendant 90'. Le niveau est équivalent entre les joueurs retenus. En l'absence de Msakni blessé, par exemple, Maâloul a un choix large pour le poste de «créateur» et de milieu offensif, tels que Khazri (même si utilisé à Rennes en tant qu'attaquant de pointe), Sliti (un joueur complètement marginalisé par Maâloul), Srarfi (un espoir qui monte doucement mais sûrement) et le nouveau retenu Khaoui. Ce qui est bien dans cette liste, c'est qu'il y a tous les profils : les joueurs de création, les «punchers», les joueurs d'expérience, les jeunes.

Maintenant, tout ce beau monde doit exprimer un football de grand niveau, où les joueurs peuvent rivaliser avec les meilleurs. Les noms importent peu, le plus important, c'est qu'on voit notre sélection mieux jouer, convaincre. Et tout cela passera en premier lieu. On s'attend demain à une bonne rotation de l'effectif et un embarras du choix à tous les postes.

Pour le poste de gardien est-ce que ce sera le nouveau gardien Moez Hassan ou un Balbouli qui souffre en ce moment? Qui sera titularisé au milieu du terrain sachant qu'il y a au moins 6 joueurs qui peuvent partir d'entrée?

Et le plus important, Maâloul va-t-il compter comme par le passé, sur Ben Amor, Sassi, Badri, Ben Youssef qui aujourd'hui ont des concurrents sérieux qui débarquent ou qui veulent avoir leur chance? La sélection sera bien suivie demain. Et d'après ce qu'on raconte, El Jary attend beaucoup de la sélection et de Nabil Maâloul. Il ne va pas laisser passer la moindre distraction ou le manque de sérieux.

Tunisie

Sidi Bouzid/Municipales 2018 - Fiche technique

Le gouvernorat de Sidi Bouzid, situé au centre de la Tunisie, s'étend sur 6994 km2. Il compte 17… Plus »

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.