22 Mars 2018

Sénégal: Emplois agricoles - Près de 200 jeunes enrôlés par l'Anpej à Niani Toucouleur

192 jeunes de la commune de Niani Toucouleur à l'Ouest de la région de Tambacounda ont été enrôlés par l'Agence nationale pour la promotion de l'emploi des jeunes (Anpej), en partenariat avec Global Business, pour le périmètre maraîcher qui est en phase d'implantation. Ces jeunes seront formés, encadrés pour un objectif d'insertion durable.

Ndèye Mbeugou Kâ, chef d'antenne régionale de l'Anpej a indiqué que le travail doit se faire en amont en définissant un plan d'actions avec ces jeunes. Elle a précisé que sa structure a été sollicitée par Global Business pour un projet de partenariat dans la prise en charge de la problématique de l'emploi des jeunes dans cette commune de Niani Toucouleur. Ce projet sera élargi à tous les départements de la région, précise Mme Kâ. « On espère pouvoir leur obtenir des contrats d'apprentissage afin de leur apprendre un métier. Car il urge de prendre en charge ces jeunes non qualifiés pour faire d'eux des apprentis agriculteurs qui travailleront dans ce projet ». Depuis le mois de mai 2017, l'Anpej a formé 117 jeunes en développant en eux l'esprit d'entreprise notamment l'éducation financière et la comptabilité.

5 000 hectares aux jeunes

L'Anpej a un grand projet de formation. En termes de financement, la structure a débloqué une enveloppe de 106,5 millions de FCfa pour 64 jeunes de la région de Tambacounda ; à savoir 35 pour la commune de Tamba, 4 pour Koumpentoum, 13 pour Goudiry et 11 pour Bakel ».

Pour la patronne régionale de cette structure de jeunesse qui facilite, entre autres, l'accès à un emploi aux jeunes et groupes cibles, le centre d'incubation de Tamba, logé dans l'enceinte des Travaux Publics dont le chantier a démarré depuis quatre semaines, sera bientôt réceptionné.

La boulangerie de Goudiry sera également réceptionnée. Il est aussi question de la construction de la ferme de Dimboli à Kédougou. Une ferme qui jadis était à Fongolémbi. Madame Ndèye Kâ, s'adressant à la jeunesse de Tambacounda, dit que rien n'est donné. «Dans la vie, il faut savoir se battre, savoir où on va, avoir des objectifs, etc», a-t-elle affirmé, assurant que l'Anpej sera toujours là pour accompagner les jeunes, les aider à s'insérer. Une aubaine pour Seydou Bâ, maire de la commune de Niani Toucouleur, qui a fait le voyage à Bira, zone d'implantation de Global Bisness (GB). Après ce voyage de prospection, le maire Bâ a rencontré les chefs de village pour les expliquer son intention de redonner les 5000 hectares de terres qui attendaient le Prodac à Mar Diop de GB.

Lutte contre la pauvreté

A l'en croire, l'érection du périmètre maraîcher permettra de lutter contre la pauvreté mais surtout le chômage des jeunes. Et là, poursuit-il, les jeunes se rendront compte que c'est possible de rester chez soi et de gagner sa vie. Tidiane Diallo, coordonnateur de Global Bisness, par ailleurs président du Conseil régional de la jeunesse de Tambacounda, dira que l'accent est mis sur l'emploi des jeunes. « Niani Toucouleur est une zone enclavée, l'implantation du projet peut aider à désenclaver cette contrée. Ce projet permettra également de maintenir les jeunes dans leur terroir afin d'éviter des voyages suicidaires. Car plus de 500 jeunes de cette partie du département de Tambacounda sont actuellement en exode rural. Donc, l'implantation dudit projet s'impose. Il permettra aussi de faciliter l'autonomisation des femmes. Il est souligné que le démarrage des travaux du périmètre est fixé au mois de mai prochain.

Sénégal

M. Sall réaffirme la nécessité de rationaliser le nombre de candidatures

Les députés sénégalais ont adopté jeudi 19 avril une nouvelle loi électorale,… Plus »

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.