30 Mars 2018

Gambie: Deux généraux proches de Jammeh prochainement jugés pour désertion

En Gambie, deux généraux de l'armée partis en exil en Guinée équatoriale avec Yahya Jammeh, puis revenus à Banjul, vont être jugés par la cour martiale. Mi-janvier, ils étaient rentrés par avion dans leur pays, et avaient passé les contrôles de sécurité de l'aéroport sans être appréhendés. C'est finalement chez eux, plus tard, qu'ils avaient été arrêtés. Jusqu'à présent en détention, les deux militaires ont finalement été inculpés cette semaine.

Ils sont poursuivis pour désertion de l'armée gambienne. Les deux généraux étaient en effet toujours en poste lors de leur départ pour la Guinée Équatoriale, après la défaite électorale de l'ancien président Yahya Jammeh.

Les deux militaires jouaient des rôles importants dans le « système Jammeh ». Umpa Mendy était le principal officier en charge de la protection du président et Ansumana Tamba a lui été commandant de la garde présidentielle.

Leur retour en Gambie en janvier dernier avait surpris les forces de sécurité. Les généraux n'avaient été arrêtés que plusieurs heures après leur atterrissage sur le sol gambien. Le président Adama Barrow a depuis reconnu que l'incident était révélateur d'une faille dans les contrôles de sécurité à l'aéroport. S'en sont suivi des suspensions au sein du personnel des services de l'immigration.

Ces deux officiers seront jugés à partir de mercredi prochain à la cour martiale de Yundum, après deux mois passés dans les prisons militaires.

Gambie

Des proches de victimes de Jammeh réclament justice pour les disparus

En Gambie, le centre pour les victimes des droits de l'homme a organisé un rassemblement mardi 17 avril, devant… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.