30 Mars 2018

Mali: 27 ans du 26 mars - Le Mouvement démocratique a atteint ses objectifs

Pour commémorer le 27ème anniversaire de la révolution du 26 mars 1991, le groupe patronal de la presse écrite en collaboration avec la Maison de la presse, a organisé une conférence débats entre les acteurs du Mouvement démocratique sur le thème : « le mouvement démocratique : 27 ans après, défis et perspectives ». Les acteurs ont tenu à faire savoir que le mouvement a atteint tous ses objectifs.

La conférence débat s'est tenue, dimanche 25 mars dernier, à la Maison de la presse et a été animée par Aly Nouhoun Diallo, Choguel K Maiga, Souleymane Koné et Hamidou Konaté, directeur de la Coopérative Jamana.

« Nous avons un pied commun qui est le Mali », ont reconnu tous les conférenciers et c'est pour cela que les acteurs de la démocratie, ambitionnent d'unir tous les acteurs du Mouvement démocratique en vue de faire avancer le Mali.

A l'entame du débat, les conférenciers ont tous salué le journal « Les Echos » pour avoir été la boussole de la révolution.

A l'état actuel du Mali, ils se disent prêts à tout mettre en œuvre, afin de trouver une solution pour faire avancer le pays.

Concernant les informations données par certains estimant que le Mouvement démocratique a échoué, selon eux, c'est le contraire. Le mouvement a atteint tous ses objectifs à savoir : la liberté d'expression, la liberté d'associations, le multipartisme intégral, le respect des droits de l'Homme, la liberté de pensée et d'opinion, qui sont des acquis aujourd'hui. « Ceux à quoi, le Mouvement s'est tant battu », martèlent-ils. « Il a réussi sa mission et a fait ce qu'il devrait faire ».

Cependant, ils précisent qu'à partir du moment où le Mouvement a instauré la démocratie et la liberté d'expression, le bilan qu'il faut dresser, ce sont les acteurs à partir des partis politiques qui sont arrivés au pouvoir et qui doivent faire leur bilan, car l'ensemble des acteurs du Mouvement démocratique ne n'étaient pas dans ces formations politiques.

Selon Choguel K Maiga, nous devons arrêter de dire que tout est mauvais. « Ayons le courage de dévoiler aussi les bienfaits d'un président au pouvoir », dit-il.

Concernant la réunification du Mouvement, il pense que c'est un pari très difficile pour le Mouvement démocratique. Pour lui, le Mouvement est une conjonction, une association d'hommes et de femmes qui, pour diverses raisons, ont décidé de s'unir contre un régime. Après la chute de ce régime, ils se sont dispersés, parce qu'ils n'avaient pas les mêmes objectifs, visions et ambitions.

Au cours des échanges, les conférenciers ont aussi évoqué un certains nombres de problèmes à savoir : l'éducation, l'armée, et la gouvernance actuelle. Le Pr Aly Nouhoun Diallo a émis le souhait de voir un jour le président ATT, Alpha Oumar Konaré, IBK et lui-même autour d'un débat du genre.

Mali

L'Assemblée vote la déclaration de politique générale du Premier ministre

Les députés de l'Assemblée nationale du Mali ont approuvé lundi 23 avril, à une large… Plus »

Copyright © 2018 Les Echos. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.