30 Mars 2018

Mali: Niveau d'eau du Fleuve Niger en 2018 - Un mètre de moins par rapport aux 3 dernières années

L'écart du niveau d'eau entre 2018 et les trois dernières années est de 75 cm soit moins d'un mètre. C'est ce qui explique la suspension de la contre-saison cette année à l'Office du Niger et à Selingué.

Cette année, le niveau de l'eau du fleuve Niger a considérablement baissé. Selon les experts, cette baisse n'a jamais été le cas depuis plusieurs années.

Elle n'est pas sans conséquence sur les personnes, les cultures, les animaux de toutes sortes notamment aquatique.

Réputées être une zone de culture de riz aussi bien pendant la saison pluvieuse que la saison sèche, l'Office du Niger et l'Office du développement rural de Sélingué, subissent les affres de cette baisse du niveau de l'eau du fleuve Niger.

La Commission de gestion des eaux des retenues de Sélingué et de Markala (CGESM) a demandé à l'Office du Niger et à l'Office du développement rural de Sélingué de surseoir, cette année, aux cultures de contre-saison.

La situation hydrique se caractérise par une baisse significative du niveau des cours d'eau à cause de la faible pluviométrie enregistrée en Guinée et au Mali l'année dernière.

Selon les techniciens, l'écart du niveau d'eau entre 2018 et les trois dernières années est de 75 cm, soit moins d'un mètre.

Aux dires des techniciens, les débits du mois de janvier des trois dernières années sont largement supérieurs à celui de 2018, estimé à 50,15 m3/seconde contre 72 m3/seconde en 2017, 62 m3/seconde au compte de l'année 2016 et 2015 au niveau du Point A du barrage de Markala.

Au mois d'août 2017, ce débit était estimé à seulement 33 m3/seconde contre 63 m3/seconde à la même période en 2016. Cette baisse du débit a fortement joué sur les rendements à l'Office du Niger.

Mali

L'Assemblée vote la déclaration de politique générale du Premier ministre

Les députés de l'Assemblée nationale du Mali ont approuvé lundi 23 avril, à une large… Plus »

Copyright © 2018 Les Echos. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.